Damsels in Distress

Cinéma, Comédie
3 sur 5 étoiles
Damsels in Distress

Time Out dit

3 sur 5 étoiles

Moins « mean » que ‘Mean Girls’, moins anar que ‘Heathers’ et moins cucul que ‘Clueless’, ‘Damsels In Distress’ vient joliment boucler la boucle satinée des teenage movies. Avec, cette fois-ci, trois jeunes filles « frivoles, écervelées et obsédées par le parfum », qu’une vocation humanitaire pousse à combattre le fort taux de suicide de leur fac. Leurs remèdes ? Des donuts, du savon et des claquettes. Bref, du grand n’importe quoi, pourtant inspiré par de vraies demoiselles, croisées à Harvard dans les années 1970 par Whit Stillman.

L’auteur et réalisateur, dont le premier film ‘Metropolitan’ avait été nominé aux Oscars en 1990, revient après quatorze ans d’absence avec cette comédie désarmante, excentrique et franchement anachronique – des costumes à la bande-son, en passant par l’inexistence affirmée de Twitter. Invoquant à la fois Woody Allen et Wes Anderson, ‘Damsels In Distress’ s’amuse des règles et des clichés, et associe photographie rose-bonbon et chorégraphies délurées à une rafale de sarcasmes et d’humour noir. Sans oublier la kyrielle de drames amoureux, du plus banal – la rupture – au... moins banal – la pratique obligatoire de la sodomie imposée par la religion cathare. Dans le rôle principal, Greta Gerwig, solaire, déclame des sophismes fumeux avec un enthousiasme déroutant, et éclipse sans difficultés le reste du casting – majoritairement recruté parmi les seconds rôles de ‘Gossip Girl’. Ainsi, si le scénario faiblard empêche le film de véritablement décoller, cet hommage farfelu aux comédies musicales de Fred Astaire n’en reste pas moins un délicieux bijou d’absurdité, que les jeunes filles en fleur s’empresseront sans doute de rendre cu(cu)lte.

Infos

Détails de la sortie

Date de sortie
mercredi 3 octobre 2012
Durée
99 mins

Crédits

Votre avis