La Chute de la maison Usher

Cinéma, Epouvante-horreur
4 sur 5 étoiles
La Chute de la maison Usher

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Chef-d'œuvre du cinéma muet et film le plus célèbre du génial (mais méconnu) Jean Epstein, 'La Chute de la maison Usher' demeure l'un des tout premiers monuments du cinéma fantastique. Inspiré de la nouvelle homonyme d'Edgar Allan Poe (qu'il mêle au thème d'une autre nouvelle de l'auteur des 'Histoires extraordinaires' : 'Le Portrait ovale'), Epstein joue sur les climats, les rythmes, les ralentis, les surimpressions, l'audace du montage, jusqu'à créer un climat où les objets eux-mêmes recouvrent une fonction mythique, surnaturelle ou inquiétante.

« Grâce à la photogénie du mouvement, le cinématographe nous montre que la forme n’est que l’état précaire d’une mobilité fondamentale, et que, le mouvement étant universel et variablement variable, toute forme est inconstante, inconsistante, fluide », écrira plus tard Epstein, dans son essai 'Le Cinéma du Diable' (1947). Or, cette maison Usher spectrale, où un homme voit sa femme mourir au fur et à mesure qu'il en peint le portrait, tient lieu de symbole de cette précarité du réel, sans cesse grignoté par l'onirisme et l'inconscient - l'incertitude de la raison répondant à celle des sens. D'un surréalisme à la fois sobre et hanté, le film, on s'en doute, aura fait de très nombreux émules, de David Lynch à Hitchcock ou Alejandro Jodorowsky. D'ailleurs, 'La Chute de la maison Usher' est l'occasion pour un jeune assistant réalisateur, Luis Buñuel, de se faire la main - avant de réaliser, dans la foulée, son premier court métrage sous influence epsteinienne : 'Un chien andalou'.

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Durée
55 mins

Crédits

Réalisateur
Jean Epstein
Scénariste
Jean Epstein
Acteurs
Luc Dartagnan
Charles Lamy
Halma
Fournez-Goffard
Marguerite Abel Gance
Pierre Hot
Jean Debucourt
Pierre Kéfer

Votre avis