La Piscine

Cinéma, Drame
4 sur 5 étoiles
La Piscine

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Ca n'est pas un hasard si la scène d'introduction de La Piscine a été récemment utilisée pour une publicité d'une marque de luxe. Erotique, provocante, d'une sensualité hallucinante, elle plonge d'emblée dans l'atmosphère torride et lancinante d'un thriller psychologique exceptionnel. Alain Delon, d'une beauté arrogante et animale, est allongé en maillot de bain sur le rebord d'une piscine brûlée par le soleil. Une voix féminine l'appelle, à laquelle il ne répond pas. Puis, arrosé par le plongeon de la femme, il se relève, enlève ses lunettes de soleil, et dévoile ses yeux bleus puissants. Dans le plan suivant, Romy Schneider s'approche de lui...

C'est de cinéma classique dont on parle ici, mettant en scène de manière iconique deux monstres magnétiques dans un décor cinématographique à l'extrême. Anciens amants, Delon et Schneider se retrouvent ici sous la caméra de Jacques Deray, jouant un couple passionné et oisif bientôt rejoint par un autre, constitué de Maurice Ronet (déjà partenaire de Delon dans Plein soleil), et d'une jeune demoiselle qui sèmera le trouble, interprétée par une jeune Jane Birkin. Delon tournera un paquet d'autres classiques sous la direction de Deray, dont Borsalino, dans lequel il fait équipe avec son rival amical Belmondo. Plus tard, Deray signera Le Marginal, bon polar musclé pour la star bondissante en fin de carrière populaire au cinéma. De l'acteur, Delon dit un jour : "Belmondo fera toujours rire les filles, et moi je les ferai toujours pleurer." Et rêver !

Infos

Détails de la sortie

Durée
0 min

Crédits