La Ruée vers l’or

Cinéma, Drame
4 sur 5 étoiles
La Ruée vers l’or
La Ruée vers l’or

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Après l’échec public de L'Opinion publique, Chaplin remet son costume de vagabond et signe une fresque brillante sur la misère, la faim et la solitude. Dans son nouveau film, on est plongé dans le froid glacial de l’Alaska, où Charlot, prospecteur solitaire, frappé par la pauvreté et épris de Georgia, est menacé par les voyous et le blizzard pendant la ruée vers l'or du Klondike en 1898. Pour éviter le froid (et la faim), l’homme se planque dans la cabane du gangster Black Larsen, très vite rejoint par l’orpailleur Big Jim pour une coloc pour le moins inconfortable. Satire de l’Amérique et de ses nouveaux riches, La Ruée vers l’or est un grand pas en avant pour Charlin, qui épure son style et perfectionne ses ressorts comiques. C’est l’occasion de (re)découvrir de nombreuses séquences imaginatives qui ont marqué l’histoire du genre. Comme lorsque Charlie mange pour Thanksgiving un repas composé d’une botte et de lacets. Mythique !

Infos

Détails de la sortie

Crédits