La Sociologue et l'Ourson

Cinéma, Documentaire
4 sur 5 étoiles
5 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
La Sociologue et l'Ourson

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Drôle, intelligent et singulier, ce docu-fiction revient sur les débats du mariage pour tous. En chair et en ours.

Une peluche avec coupe au carré et collier de perles, pendue à son smartphone. Christiane Taubira sur son perchoir à l’Assemblée. Frigide Barjot à califourchon sur un microphone. Un parapluie multicolore et des ballons ‘Manif pour tous’ comme des gouttes d’eau… Dès l’affiche, ce film annonce la couleur. Ou plutôt les couleurs, celles du drapeau LGBT. Et pour cause : afin de réaliser ce docu-fiction unique en son genre, Etienne Chaillou et Mathias Théry ont suivi la mère de ce dernier, la fameuse sociologue Irène Théry, pendant les débats sur la loi du mariage pour tous. Mais si, rappelez-vous ! De septembre 2012 à mai 2013, la France s’était enflammée autour de l’union des couples de même sexe et de la GPA. Neuf mois de gestation législative réveillant les passions eugénistes et homophobes durant lesquels Irène Théry a couru les réunions à l’Elysées, les conférences au sein de diverses institutions et les plateaux de radio ou de télévision. Avec son fils, caméra à l’épaule, dans son sillage.

Découpé en mois comme en actes afin de structurer un feuilleton national si clivant qu'on ne savait parfois plus si la France était favorable ou non au mariage pour tous, ‘La Sociologue et l’Ourson’ réussit le pari audacieux de prendre un recul suffisant sur une actualité complexe. Comment ? En alternant scènes de la vie politique en prise de vue réelles et explications sociologiques, émises lors des conversations téléphoniques entre Mathias et sa mère, incarnés par des marionnettes. Comme quand, petit, notre maman nous racontait des histoires et que, une fois dans notre chambre, nous leur donnions vie avec nos jouets, nos nounours et quelques bouts de carton ou de ficelle.

Ainsi, lorsque Mathias Théry demande candidement à sa sociologue de mère « Comment on fait les bébés ? », celle-ci se met à lui narrer l'histoire du mariage au fil des siècle ou l'évolution de la notion de filiation dans notre société ces dernières années. Des dialogues que le fiston illustre ensuite avec des peluches et des plans en noir et blanc techniquement élaborés, qui s'opposent aux plans-séquences en couleur du présent. Un procédé mélangeant les genres, terriblement malin et bourré d'humour, qui prouve que l'esthétique même du film a une signification. Et, surtout, qui dédramatise les tensions et brise le côté scolaire que pourrait avoir ce documentaire. Ainsi, impossible de se retenir de rire aux éclats en revivant les débats à l’Assemblée version 'Muppets Show'. Ou devant un journal télévisé présenté par un David Pujadas en mouette. 

Hommage tendre et intime d'un fils à sa mère autant qu'explosif feuilleton national traité avec dérision et subtilité, 'La Sociologue et l'Ourson' fera du bien aux partisans convaincus du mariage pour tous. Tandis qu’il ne fera pas de mal aux esprits réticents car, comme le dit très bien Irène Théry : « Ce qu’il faut cultiver, ce n’est pas l’idée absurde qu’on a toujours pensé ce que l’on pense aujourd’hui, c’est l’art de se mettre à distance de soi et de comprendre pourquoi on change. »

Par Clotilde Gaillard

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Date de sortie
mercredi 6 avril 2016
Durée
78 mins

Crédits

Votre avis (1)

5 sur 5 étoiles