Le Livre de la jungle

Cinéma, En famille
Recommandé
4 sur 5 étoiles
4 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
Le Livre de la jungle

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Un tour de force technique au service d’un conte envoûtant.

Près de cinquante ans après sa sortie en 1967, ‘Le Livre de la jungle’ est devenu culte à de nombreux égards. Mais, malgré son statut d’œuvre intemporelle, le classique d’animation de Disney a quelque peu vieilli. Une raison suffisante, pour la firme de Mickey, de lui faire subir une petite cure de jouvence sous la houlette de Jon Favreau, réalisateur d’’Iron Man’ et du sympathique ‘Chef’. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le bougre réussit avec brio à remettre l’histoire écrite par Rudyard Kipling – à la fin du XIXe siècle – au goût du jour.

Ainsi, la première chose qui saute aux yeux dans cette mouture 2016, c’est l’exploit technique qu’elle représente. La quasi-totalité des décors et tous les personnages, à l’exception de Mowgli, ont été réalisés par ordinateur. Loin de paraître artificiel, le résultat est impressionnant et fera sûrement date dans l’histoire des effets spéciaux. Une performance d’autant plus intéressante qu’elle souligne le côté fantastique de cette histoire, tout en servant à merveille le principal atout du long métrage, à savoir sa galerie de personnages.

Le voyage initiatique de Mowgli, « petit d’homme » recueilli par la panthère Bagheera et élevé par des loups, contraint de quitter les siens à cause de l’infâme tigre Shere Khan, permet en effet d’enchaîner les scènes savoureuses de même que les rencontres avec des animaux étranges qui peuplent une jungle à l’ambiance quasi-mystique. Un bestiaire haut en couleur, rempli de créatures à la fois criantes de réalisme et très expressives, de Baloo l’ours pacha, plus touchant et paresseux que jamais, au King Louie qui en impose véritablement. Sans oublier le fameux et hypnotique python Kaa. Autant de figures fortes interprétées par des acteurs évidents comme Idris Elba en Shere Khan et Bill Murray en Baloo, ou plus inattendus à l’image de Scarlett Johansson pour incarner Kaa. Bref, des choix de doublage aventureux qui donnent un peu plus de profondeur à cet univers.

Mais la version française n’est pas en reste avec, à son casting vocal, Lambert Wilson et Eddy Mitchell. Ce dernier reprend les chansons culte du dessin-animé, créant un pouvoir nostalgique dans lequel réside l’autre force, mais aussi peut-être la plus grande faiblesse du ‘Livre de la jungle’ de Jon Favreau. Alors que les plus jeunes vont découvrir un conte merveilleux, les plus âgés opéreront un retour en enfance très fidèle au film de 1967. Trop ? Dans ses grandes lignes, la quête de Mowgli et ses rencontres restent les mêmes, ce qui s’avère bien dommage car le matériau de base – l’ouvrage de Kipling – reste une source presque intarissable de personnages et d’histoires à raconter. En fin de compte, ‘Le Livre de la jungle’ est une adaptation réussie et impressionnante grâce à ses effets visuels révolutionnaires, mais elle manque aussi cruellement d’audace. D’autant qu’on aurait aimé passer plus de temps dans ce rêve enchanteur.

Par Thomas Sevin

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Crédits

Réalisateur
Jon Favreau
Scénariste
Justin Marks
Acteurs
Neel Sethi

Votre avis (1)

4 sur 5 étoiles