Le Secret de Kanwar

Cinéma, Fantastique
3 sur 5 étoiles
Le Secret de Kanwar

Time Out dit

3 sur 5 étoiles

Pression sociale sur les femmes, question du genre et sensualité saphique : vu ses thèmes, ‘Le Secret de Kanwar’ pourrait tranquillement correspondre à quelques problématiques médiaco-politiques contemporaines, aujourd’hui en France. Pourtant, l’histoire se déroule en Inde, à partir de la partition du pays en 1947, et s’ancre dans les traditions de la communauté sikh. Autant dire tout de suite que cette proximité thématique n’est pas l’un des moindres attraits du film.

Sévère père de famille aux mœurs traditionnalistes, Umber Singh (Irrfan Khan, déjà croisé dans le savoureux ‘The Lunchbox’) en a assez de voir naître ses gamines. Il lui faut impérativement un fils. Question d’honneur. Aussi, lorsque naît sa quatrième fille, Umber sombre dans un bon gros déni de réalité, prétendant que celle-ci est un garçon, qu’il élèvera comme tel. A la dure, quoi. Ainsi suivons-nous la jeunesse, l’enfance puis l’adolescence de Kanwar – incarnée par une Tillotama Shome remarquablement juste et touchante – jusqu’au seuil de l’âge adulte. Toutefois, mariée très tôt à une Tzigane, Kanwar va devoir lui révéler son secret. La complicité inédite qui s’établira alors peu à peu entre les deux jeunes femmes, entre tendresse amicale et désir prohibé, constitue sans doute l’aspect le plus complexe et émouvant du film.

Esthétiquement soigné (l’influence d’un Satyajit Ray se fait parfois ressentir), ‘Le Secret de Kanwar’ s’avance assez impeccablement, tant du point de vue du rythme, de l’image que de ses acteurs. C’est d’ailleurs le seul reproche qu’on pourrait véritablement lui faire : rester un tantinet trop propre, trop poli, quitte à parfois laisser le spectateur un peu à la surface du film. Mais enfin, c’est une question de sensibilité que les performances des acteurs feront facilement oublier – notamment celle d’Irrfan Khan, impressionnant en paternel omnipotent, violent, tout en intériorité tiraillée. D’ailleurs, le réalisateur du film, Anup Singh, a déjà prévu de retrouver le comédien pour son prochain film, ‘Mantra, le chant des scorpions’, aux côtés de Golshifteh Farahani. Qu’on ne manquera pas d’attendre avec curiosité et bienveillance.

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Date de sortie
mercredi 3 septembre 2014
Durée
109 mins

Crédits

Votre avis