Les Amants du Pont-Neuf

Cinéma, Romantique
Les Amants du Pont-Neuf

Time Out dit

De Leos Carax avec Juliette Binoche et Denis Lavant (1991).

Il aura fallu cinq années à Leos Carax pour unir à nouveau Juliette Binoche et Denis Lavant, après un Mauvais Sang qui bouscula les années 80. Dans ces Amants parisiens, Michèle presque aveugle se retrouve à errer et rencontre Alex, un sans domicile fixe mourant. Ils s’aiment d’abord parce qu’il n’y a plus d’espoir. Un partage des souffrances et des solitudes urbaines qui pousse à survivre, qui pousse à l’amour. Ces effusions de sentiments se font au milieu d’un territoire en rénovation où les corps délabrés, presque démolis, ne parviennent pas toujours à s’aimer comme il faudrait. Oui mais voilà, ils doivent créer une place à l’amour. Une géographie. Le Pont-Neuf en est le décor essentiel, sauf que : “Toi aussi tu cherches de l’amour comme les autres, mais tu n’as pas la vie pour, alors oublie.” C’est alors qu’ils décident de changer leur vie pour s’aimer comme il faut. Ils volent, ils voyagent, ils amorcent un horizon (la plage, sans les immeubles parisiens qui bouchent la vue, et le lieu absolu de leur relation). Ils reviennent et la capitale célèbre les acrobaties des deux amours par des feux d’artifice. Ils sont saouls ensemble, saouls pour voir leurs sourires de visage et y trouver les raisons pour ne plus fuir, jamais. Mais l’alcool devient parfois ce qui alimente le feu, celui qui sort du corps et brûle ce qu’il reste de rétine : “Et tu seras ma dernière image, derrière mes yeux pour toujours.” Mais un malheur arrive, la vue de Michèle peut être sauvée, ce qui sonne un temps la fin de leur idylle. Seule solution, se détruire un peu plus plutôt que de supporter les absences. Puis se retrouver, mais jusqu’à quand ? C’est cela. L’amour de la fille et du garçon.

Par Gildas Madelénat

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Crédits