Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

Cinéma, Action & aventure
3 sur 5 étoiles
Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

Time Out dit

3 sur 5 étoiles

Le célèbre mage noir Gellert Grindelwald s’est évadé. Du coup rien ne va plus au Ministère et à Poudlard (toujours le centre névralgique). Sur requête spéciale de Dumbledore, c’est encore Nobert Dragonneau qui s’y colle et qui devra retrouver la trace du plus dangereux des sorciers. On ne peut jamais étudier et siroter sa bière au beurre tranquille.

Après Tom Cruise et son Mission Impossible, c’est tout Harry Potter qui débarque à Paris. Les forces obscures se regroupent en secret au Père Lachaise et les rues de la capitale sont soumises au mal. L’intérêt des Animaux fantastiques ? Etendre les frontières d’un univers normalement cloisonné pendant toute une saga à un seul pays. Mais si le premier épisode avait quelques sursauts narratifs (le moldu qui accepte d’effacer sa mémoire, vrai héros du film), ici l’histoire peine à faire mouche. 

Si les aventures de bestiaire de Dragonneau sont toujours parfaites (c’est le synopsis initial), le reste est une side story un peu bâclée. Faute d’apporter de nouvelle fraîcheur (un énième vilain, encore la résistance de Poudlard et un ministère de la magie à la rue), le film dénature : à quoi bon le personnage de Croyance ? Pourquoi ridiculiser le mythe Nicolas Flamel ? Ou quand "Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom" est remplacé par "Celui-Dont-On-Ne-Voulait-Pas-Voir-Le-Visage" (Johnny Depp, oui, le mec de dos sur l’affiche). Et on ne vous parle même pas de Jude Law en Dumbledore. On se rattachera comme on peut à toutes les magies visuelles, pour oublier qu’on nous ressort la même formule, en moins bien.

Par Gildas Madelénat

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Crédits

Réalisateur
David Yates
Scénariste
J.K. Rowling
Acteurs
Johnny Depp
Eddie Redmayne
Katherine Waterston
Ezra Miller

Votre avis

LiveReviews|0
1 person listening