Les Éternels

Cinéma, Drame
5 sur 5 étoiles
Les Éternels

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Jia Zhangke, l’art de l’OVNI à la chinoise.

Qiao et Bin sont un couple tendance de la pègre chinoise. Mais alors que les choses tournent mal, la jeune femme sauve la peau de Bin et finit en prison. Elle en sortira quelques années plus tard et fera tout pour le retrouver. Affaire de zodiaque et d’amours Wu-Tang.

Film mêlant brillamment le vrai monde et la fiction, Les Éternels est une affaire de chemin. Un voyage en Chine qui entremêle les temporalités et les espaces (une mécanique déjà à l’œuvre dans Au-delà des montagnes), et dans lequel des individus décident de voir ailleurs et autrement. Jia Zhangke se concentre encore sur les luttes contre l’imbattable destin et ces routes imposées par le système. Il montre encore une fois les volontés d’échapper.

Parce que Les Éternels est aussi un film de genre (de mafieux en mode Hong-Kong), ces tentatives se font dans la douleur. Un combat de feu dans lequel il vaut mieux être cendre que bois tout frais. Les cendres, elles, auront brûlé d’avoir vécu (ou au moins d’avoir essayé). Résultat, un film noir, magnifique avec des personnages qui prennent toutes les balles de la vie. Sans esquiver. Sans gilet pare-balles.

Et si on connaissait l’attrait documentaire du réalisateur, on n’imaginait pourtant pas son penchant sérieux pour la SF (ces ovnis qui ouvrent la route). Une belle manière aussi de repréciser les échelles : les mesures de cœur et de rancœur sont peu de chose face au reste, immense. Elles sont surtout peu de chose face aux humanités et aux systèmes qui partent en vrille. Encore un sans-faute.

Par Gildas Madelénat

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Crédits

Réalisateur
Jia Zhangke
Scénariste
Jia Zhangke
Acteurs
Zhao Tao
Liao Fan

Votre avis

LiveReviews|0
1 person listening