Les Vacances de monsieur Hulot

Cinéma, Comédie
4 sur 5 étoiles
5 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
Les Vacances de M. Hulot

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Deuxième long métrage de Jacques Tati après Jour de fête en 1949, Les Vacances de monsieur Hulot marque la première apparition au cinéma de ce double qui l’accompagnera jusqu’à son dernier film, Trafic, en 1971. Ici (1953), monsieur Hulot débarque donc sur la plage de Saint-Marc-sur-Mer, y multipliant les bévues dans un esprit parfois proche de Buster Keaton ou Harold Lloyd. Seulement, la particularité du comique de Tati, sa patte qui, déjà, le rend inimitable, c’est son burlesque de l’épure, son comique du sous-entendu, du détail : pantomime-gag dont la chute peut se faire hors-champ, et où la démarche de Hulot, l’équilibre instable de sa silhouette se révèlent au moins aussi poétiques qu’ils sont drôles. En cela, Les Vacances de monsieur Hulot constitue chez Tati la confirmation et le développement d’une esthétique et d’une technique singulières, notamment à travers son usage de la bande-son, détournant le parlant (fatal à une certaine forme de poésie muette) au profit de matières sonores, de bruits, d’intensités, de timbres. D’une réjouissante audace formelle, Les Vacances de monsieur Hulot apparaît aujourd’hui encore comme un point de rencontre idéal entre un humour généreux, élégant, et la recherche d’un langage cinématographique original. Ce qui en fait un film tout simplement inoubliable.

Infos

Détails de la sortie

Durée
88 mins

Crédits

Votre avis (1)

5 sur 5 étoiles