Lost River

Cinéma, Drame
2 sur 5 étoiles
Lost River

Time Out dit

2 sur 5 étoiles

Mesdemoiselles, oubliez donc ce que vous connaissez de Ryan Gosling. L’acteur de ténébreux contes pour adultes, désormais devenu réalisateur (et pas de la meilleure des manières), a maladroitement tenté de faire l’amalgame des sombres visions de Nicolas Winding Refn et des allégories mystiques de Terrence Malick. Mais le cocktail se révèle tristement indigeste.

Au milieu de maisons en ruine du quartier de Lost River vivent Billy, une mère célibataire (interprétée par Christina Hendricks), et ses deux fils, le pré-ado Franky (Landyn Stewart) et son grand frère Bones (Iain De Caestecker). Leurs seuls voisins sont Rat (Saoirse Ronan) – surnommée de la sorte car elle possède un rat : logique implacable, n’est-ce pas ? – et sa grand-mère muette, psychologiquement instable, jouée par Barbara Steele. Billy tente de joindre les deux bouts en travaillant de nuit dans le quartier rouge. Bones, de son côté, couvé tel le Ryan Gosling manqué qu’il est, à la bonté et sensibilité manifestes, récolte des morceaux de ferraille tout en évitant en permanence Bully, un psychopathe bestial à bec-de-lièvre.  

Mais il y a aussi Dave, un banquier dur de la feuille qui travaille au noir comme gérant d'un spectacle burlesque. Vous aurez également droit à une ville sous-marine, une malédiction magique à briser et des maisons enflammées en slow-motion… En eux-mêmes, les décors sont souvent magnifiques : des lampadaires à moitié submergés qui éclairent un lac placide ; un vélo en flammes, sans passager, traversant le cadre. On peut dire que le directeur de la photographie Benoît Debie (chef-op d’‘Enter the Void’ de Gaspar Noé, qui partage manifestement quelques affinités avec celui de Gosling) s’est vraiment surpassé.

Pourtant, la dextérité visuelle ne suffit pas. Gosling a clairement conçu le film comme une parabole de l'exploitation économique de l'Amérique. L’agressivité sexuelle de Dave et l’animalité de Bully sont les deux faces d’une même médaille, tandis que la gueule d’ange de Bones incarne l’innocence songeuse qui doit trouver le moyen de reconstruire financièrement et spirituellement sa famille brisée. Hélas, on a plutôt l'impression que Gosling cherche à avoir l’air cool, avec une étrangeté affectée, et qu'il ne se coltine pas réellement son sujet, sans doute à la fois trop ambitieux et scolaire. Du coup, ‘Lost River’ finit lui-même comme un spectacle de peep-show : une chimère caressante qui vous laissera tout à fait insatisfait.

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Crédits

Réalisateur
Ryan Gosling
Scénariste
Ryan Gosling
Acteurs
Christina Hendricks
Saoirse Ronan
Eva Mendes
Matt Smith
Iain de Caestecker
Ben Mendelsohn
Barbara Steele
Reda Kateb
Landyn Stewart