Machete Kills

Cinéma
2 sur 5 étoiles
Machete Kills

Time Out dit

2 sur 5 étoiles

Grande guignolade manifestement inutile, ‘Machete Kills’ cherche tellement le décalage, le comique au trente-sixième degré, qu’il ne parvient jamais vraiment à faire rire. Paradoxe ? Certes, le script a l’air délirant : Machete (Danny Trejo), l’indestructible justicier à la gueule burinée, est missionné par le président des Etats-Unis en personne (Charlie Sheen, alias Carlos Estevez, son véritable nom) pour mettre hors d’état de nuire un chef de cartel mexicain lourdement schizophrène, qui aurait des missiles braqués sur la Maison Blanche. Le parcours de l’impavide Machete, évidemment semé d’embûches résolument régressives et de bombasses aux formes généreuses et plus ou moins à poil, multiplie alors comme il se doit les rencontres abracadabrantesques, croisant Amber Heard, Vanessa Hudgens, Michelle Rodriguez, un tueur à gages successivement interprété par Cuba Gooding Jr., Antonio Banderas et Lady Gaga, ou encore Mel Gibson en savant fou et mégalomane.

Premier constat : il semble vite assez gênant que ces mille et une tribulations de ‘Machete Kills’, trop systématiques, finissent par provoquer l’ennui, une sorte de lourde fatigue qui va très exactement à l’encontre de sa vocation proclamée de divertissement grotesque. Que faire d’un bouffon pas drôle ? Toutefois, le problème fondamental de ce deuxième volet de la fausse trilogie d’exploitation de Robert Rodriguez, c’est son projet même, qui tire toute sa fierté de sa ressemblance avec ce qu’il convient d’appeler du Tarantino raté. Autrement dit, la citation et l’ironie permanente, délibérément bidon, comme horizon unique. Une nouvelle fois, on se retrouve devant l’impasse d’un film de genre qui ne croit pas une seule seconde au-dit genre : pur produit postmoderne et concentré de vacuité qui n’a même pas le charme d’un nanar authentique. D’ailleurs – c’est dire l’essoufflement de la série –, le troisième volet s’annonce déjà comme une parodie de ‘Star Wars’. What else, en effet ?

Infos

Détails de la sortie

Date de sortie
mercredi 2 octobre 2013
Durée
100 mins

Crédits