Mère et fils

Cinéma, Drame
Recommandé
4 sur 5 étoiles
Mère et fils

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Pas marrant mais bien fichu, et porté à bout de bras par son actrice principale, ‘Mère et fils’ témoigne une nouvelle fois de l'intérêt à porter au nouveau cinéma roumain. Ours d’or à la dernière Berlinale, le film de Calin Peter Netzer fait ainsi preuve de la même économie de moyens que les premiers longs métrages de Cristian Mungiu (‘4 mois, 3 semaines, 2 jours’) ou Corneliu Porumboiu (‘Policier : adjectif’). Economie qui invite généralement à une inventivité brute et une radicalité assez audacieuse.

Dans la Roumanie post-soviétique d’aujourd’hui, Cornelia (une impressionnante Luminita Gheorghiu), la soixantaine riche et fanée, est la mère ultra-possessive de Barbu (Bogdan Dumitrache), trentenaire sous antidépresseurs qui vient, involontairement, de tuer un enfant lors d’un accident de la route. Néo-bourgeoise dans un pays en crise économique permanente, Cornelia va alors tenter de faire jouer ses relations – et son portefeuille – pour éviter à son fils une condamnation. Sauf que celui-ci, manifestement plus proche de Raskolnikov que de JR Ewing, ne l’entend pas nécessairement de cette oreille…

Abordant les thèmes des classes sociales, de la corruption, de la culpabilité, de l’ingérence dans l’intimité et de la justice (ou, plutôt, de son absence), ‘Mère et fils’ aurait pu se révéler épais. Toutefois, grâce au dynamisme de sa réalisation, le film reste, malgré sa dureté, prenant de bout en bout. Pour le dire vite, le parti pris de Calin Peter Netzer est celui d’un réalisme brut, direct, presque documentaire, tourné caméra au poing. Ce n’est pas particulièrement original, mais c’est en l'occurrence très bien mené, notamment en termes de montage et de temporalité des séquences. Au final, avec très peu d’acteurs, dans des appartements banals, Netzer réussit habilement à mettre en place une fable morale amère et cruelle. Pas l’éclate, donc. Mais un film puissant et un réalisateur à suivre.

Infos

Détails de la sortie

Date de sortie
mercredi 15 janvier 2014
Durée
112 mins

Crédits