Mon Oncle d'Amérique

Cinéma, Drame
4 sur 5 étoiles
Mon Oncle d'Amérique
Mon Oncle d'Amérique

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Grand Prix spécial du jury à l'unanimité au Festival de Cannes en 1980, Mon Oncle d’Amérique montre le professeur Henri Laborit (lire l’excellent Eloge de la fuite) théoriser tant sur le cerveau que sur ses effets sur les comportements humains. En parallèle, trois récits s’entremêlent où l’on suit des personnages (Gérard Depardieu, Nicole Garcia et Roger Pierre) qui se croisent et s’influencent. Réalisé par Alain Resnais, monstre sacré du cinéma français (voir son chef-d’œuvre L'Année dernière à Marienbad), le film a pu déranger ceux qui y ont vu un éloge du déterminisme humain, enfermé dans des réactions cérébrales prévisibles. Que nenni ! Comme dans la plupart de ses films, Alain Resnais tire son originalité de l’assimilation de l'œuvre d'un(e) autre et de sa discipline – ici, la neuropsychanalyse, qu’il va s’amuser, avec une narration complexe et épileptique, à transformer en art. Surtout, bien qu’il présente ses personnages comme des rats de laboratoire, Resnais ne les laisse jamais, tout au long du film, s’enfermer dans le déterminisme, grâce à ce petit supplément qu’on retrouve en chacun d’eux : l’âme.

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Crédits

Votre avis

LiveReviews|0
1 person listening