Motorama • 'Calendar'

Cinéma
3 sur 5 étoiles
Motorama 'Calendar'

Time Out dit

3 sur 5 étoiles

Davantage connue pour ses punkettes indociles que pour sa pop glacée, la Russie conserve en sa toundra bien des trésors musicaux. La preuve cette année avec un quintet de coldwave joyeuse et évanescente. Bienvenue à Rostov-sur-le-Don, bourgade caucasienne à un millier de kilomètres de la capitale russe. Drapés dans d’épais manteaux, Vladislav Parshin et sa bande de copains baptisent un jour leur groupe en hommage au long métrage de Barry Shils, l’histoire d’un gamin vagabond perdu sur le territoire américain. Motorama était né, entre romantisme sibérien et riffs manchestérien. Après un premier LP ‘Alps’ tristement inconnu dans l’Hexagone, les Slaves signent l’excellent ‘Calendar’. Même guitare claire, même voix sombre, même précision rythmique. Dix titres qui rappellent par fulgurances la new wave mélodique de Cure ou encore les envolées synthétiques de Joy Division « I'm living in the Ice age... into the cold » disait Ian Curtis. Ferrée dans un rock à la fois léger et taillé dans la glace, la voix grave de Vladislav vole à celle de Matt Berninger sa puissance énigmatique. Depuis la guillerette "To The South" jusqu’à la nostalgique "Rose In The Vase", la musique de Motorama déploie avec délicatesse et rigueur sa palette chromatique. Le label Talitres a assurément de l’oreille.

Label : Talitres

Pour en savoir plus : http://wearemotorama.com/

>> Lire les autres critiques de notre dossier sur les meilleurs albums de 2012.

Infos

Détails de la sortie

Crédits

Votre avis