Quelques minutes après minuit

Cinéma, Drame
5 sur 5 étoiles
Quelques minutes après minuit

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Le talentueux Juan Antonio Bayona nous revient en grande forme avec un récit fantastique qui prend aux tripes.

Après un quasi-sans-faute avec deux premiers longs métrages brillants, le réalisateur de ‘L’Orphelinat’ et de ‘The Impossible’ a décidé, une fois de plus, de changer de registre tout en continuant d’explorer ses thèmes de prédilection. Avec ‘Quelques minutes après minuit’, Juan Antonio Bayona nous conte avec beaucoup d’affection l’histoire de Connor O’Malley, garçon de 10 ans au quotidien compliqué. Pour échapper à la dure réalité, celle où sa mère est atteinte d’une terrible maladie et où il endosse le rôle de souffre-douleur pour ses camarades de classe, ce jeune adepte de la planche à dessiner trouve refuge dans son imagination plus que fertile. En recevant chaque nuit la visite d’un monstre prenant la forme d’un arbre géant, il va apprendre à comprendre le monde tout en se construisant lui-même.

Cette quête d’identité où l’imaginaire se mêle habilement au réel doit avant tout beaucoup aux acteurs qui l’animent. Que ce soit le jeune Lewis MacDougall, au centre du récit, ou bien encore Felicity Jones, Sigourney Weaver et Liam Neeson (la voix captivante du fameux monstre), tous sont absolument remarquables et remarquablement justes dans leurs prestations. Grâce à ces interprétations mémorables, l’univers fantastique du film prend vie sous nos yeux ébahis. Le metteur en scène espagnol ne manque d’ailleurs pas d’idées pour dynamiser un scénario certes difficile et parfois morne, mais qui fait preuve à plusieurs reprises d’une beauté éblouissante. Ainsi, des séquences animées, aussi sublimes qu’inattendues, ponctuent le long métrage tout en apportant à chaque fois leur dose de réflexions salvatrices. Le seul défaut que l’on pourrait trouver à ces parenthèses oniriques, petites histoires dans l’histoire, c’est qu'elles ne soient pas plus nombreuses.

Cette imagerie fantastique illustre parfaitement les questionnements de Connor. A la thématique de la perte d'un être cher, au centre de l'œuvre du cinéaste, se lie celle du passage inévitable à l'âge adulte : de la simplicité des choses et de la vie à un monde de nuances parfois douloureuses. En plaçant l'imagination comme moteur de l'avancée psychologique de son héros, le film va au bout de son idée tout en restant très accessible. Intelligent et loin d'être naïf, ‘Quelques minutes après minuit’ ne se destine pas seulement à être vu par les enfants, mais aussi par les adultes. Grands comme petits peuvent en effet apprendre beaucoup de cette histoire magnifique, au final cathartique à la fois sublime et déchirant. Impossible de ne pas sortir de la salle avec la larme à l'œil, mais aussi avec le cœur réchauffé par ce que l'on vient de voir.

Par Thomas Sevin

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Crédits

Réalisateur
J.A. Bayona
Scénariste
Patrick Ness
Acteurs
Liam Neeson
Felicity Jones
Sigourney Weaver

Votre avis