The Fits

Cinéma, Drame
4 sur 5 étoiles
5 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
The Fits

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Fort belle surprise que ce premier film fascinant sur l'adolescence, entre boxe, hip-hop et épilepsie.

« Les convulsions » : c'est ainsi que pourrait se traduire le titre de 'The Fits', étonnante première œuvre de fiction d'Anna Rose Holmer. Pourtant, ancienne directrice de la photographie, productrice et documentariste, l'Américaine connaît parfaitement ses gammes, et fait preuve, dès ce premier film, d'une maîtrise et d'une intelligence assez renversantes, que ce soit dans le rythme qu'elle réussit à instaurer, dans la composition visuelle et sonore de ses plans ou dans sa direction d'acteurs. 

A 11 ans, son héroïne, Toni (Royalty Hightower, actrice débutante, mais elle aussi incroyable) s'entraîne à la pratique de la boxe avec son grand frère, dans un quartier pauvre de Cincinnati, dans l'Ohio. Mais juste à l'étage du dessus, elle remarque un groupe de filles s'entraînant au drill, une forme de danse hip-hop physiquement exigeante, à laquelle Toni a manifestement envie de s'initier… Mais bientôt, alors que Toni rejoint le groupe de danse auquel elle réussit à s'assimiler, une mystérieuse vague de crises de convulsions frappe les jeunes filles. Epidémie ou métaphore des angoisses des futures adolescentes, ces crises vont prendre de l'ampleur au sein la communauté, jusqu'à alarmer les autorités sanitaires. 

Si 'The Fits' ne dure que soixante-douze minutes, le film n'en caresse pas moins de nombreux thèmes : le genre sexuel, la psyché adolescence, l'appartenance à un groupe, la construction de l'identité… Mais toujours avec beaucoup de distance, de pudeur, de silence. Plus atmosphérique que narratif, le long métrage d'Anna Rose Holmer, présenté à Sundance et lauréat du Prix de la Critique au dernier Festival de Deauville, parvient à capter le flottement, l'indétermination et l'inquiétude propres à cet âge des possibles entre enfance et adolescence. Hypnotique, rythmé par plusieurs impeccables plans-séquences, 'The Fits' évoque assez le cinéma de Gus Van Sant (période 'Last Days', 'Gerry' ou 'Elephant') ou celui de Claire Denis. Et passée la projection, son surréalisme singulier n'a pas fini de vous hanter. Un film étrange, à la beauté inattendue - bref, une vraie découverte ! 

Infos

Détails de la sortie

Crédits

Réalisateur
Anna Rose Holmer
Scénariste
Anna Rose Holmer
Acteurs
Royalty Hightower
Alexis Neblett

Votre avis (1)

5 sur 5 étoiles