The Grandmaster

Cinéma, Action & aventure
4 sur 5 étoiles
The Grandmaster
The Grandmaster

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

S’il fallait concevoir un dictionnaire des idées reçues sur le cinéma, l’une des plus récurrentes serait sans doute l’opposition, artificielle mais généralement admise, entre films d’auteurs et cinéma de genre. Pourtant, loin de s’exclure, les deux catégories se complètent à merveille : du ‘Vampyr’ de Dreyer à ‘Pulp Fiction’ de Tarantino, en passant par ‘Il était une fois dans l’Ouest’, ‘A bout de souffle’ ou ‘Shining’, certaines des plus grandes réussites du septième art tiennent en effet en la rencontre d'une singularité artistique et d'un code commun. Non pour s’y conformer machinalement, bien sûr ; mais pour l’élargir, le détourner, le travestir.

Ici donc, Wong Kar-wai, réalisateur sensuel et éthéré (‘In the Mood for Love’, ‘2046’), s’attaque aux films de kung-fu en retraçant le parcours d’Ip Man, grand maître chinois du wing chun – et, accessoirement, instructeur et mentor de Bruce Lee. Or, plutôt que de livrer un biopic traditionnel (qui aurait été d’un intérêt discutable après les deux ‘Ip Man’ de Wilson Yip, sortis en 2008 et 2010, avec Donnie Yen dans le rôle-titre), Wong préfère dresser un portrait éclaté, rempli d’ellipses, de flashbacks, de références philosophiques autant qu’historiques. Survolant la vie du maître d’arts martiaux – interprété par un magnétique Tony Leung – des années 1930 à sa mort, entre départ à Hong-Kong et guerre sino-japonaise, ‘The Grandmaster’ a également la bonne idée de suivre de très près le personnage de Gong Er (Zhang Ziyi), fille du vénérable Gong Yutian, bien décidée à venger son père, victime d’un ancien disciple.

Entre Ip Man et Gong Er (qui lui vole souvent la vedette), les récits s’imbriquent, les trajectoires se répondent, au gré de combats d’une impeccable précision orchestrés par Yuen Woo-ping, le chorégraphe émérite de ‘Matrix’, ‘Tigre et Dragon’ et ‘Kill Bill’ – autant dire, une pointure. De son côté, Wong Kar-wai en profite, comme à son habitude, pour travailler les détails des gestes, les couleurs, les matières : sous une pluie battante ou dans une maison close aux lumières tamisées, moult scènes restent en mémoire par l’habileté de leur rythme et leur maîtrise visuelle à couper le souffle. Malgré son caractère délibérément décousu et certains passages un tantinet ésotériques pour le néophyte en arts martiaux, ‘The Grandmaster’ parvient ainsi à nous plonger, sensiblement, au cœur même du kung-fu, là où puissance et esthétique vont de pair. Au final, un film qui porte fort bien son titre.

Infos

Détails de la sortie

Crédits

Réalisateur
Kar Wai Wong
Acteurs
Tony Leung Chiu Wai
Zhang Ziyi
Chang Chen