Tous les autres s'appellent Ali

Cinéma, Drame
Tous les autres s'appellent Ali

Time Out dit

Lorsqu’Emmi (Brigitte Mira), veuve allemande pleine d’entrain, décide d’épouser Ali (El Hedi ben Salem), un Marocain de trente ans son cadet, l’incompréhension de son entourage est totale. Ses voisines cherchent à l’expulser de l’immeuble, ses collègues l’évitent comme la peste, même sa famille la renie. Et quand Emmi elle-même, pour tenter d’impressionner ses amies, commence à se vanter de l’exotisme de son mari, il est impossible de réprimer un frisson. S’inspirant d’une histoire d’amour impossible typiquement hollywoodienne (le film emprunte beaucoup à ‘Tout ce que le ciel permet’ de Douglas Sirk) pour la replacer dans le contexte social et politique de l’Allemagne de l’Ouest, Fassbinder donne à ses personnages un comportement volontairement excessif, afin de mieux amplifier l’angoisse psychologique du spectateur. Ainsi, chaque petit acte d’intolérance finit par devenir purement insoutenable. Enfin, ne ratez pas les brèves apparitions de Fassbinder, plutôt comique dans le rôle du beau-fils macho d’Emmi.

A noter que ce film fait partie de notre collection des meilleurs films d'amour de l'histoire du cinéma : à découvrir ici.

Par La Rédaction

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Date de sortie
mercredi 6 octobre 2004
Durée
90 mins

Crédits

Votre avis