Un homme irrationnel

Cinéma, Drame
3 sur 5 étoiles
Un homme irrationnel

Time Out dit

3 sur 5 étoiles

Joaquin Phoenix incarne un professeur de philosophie titubant, dans ce drame un peu inégal de Woody Allen.

Comme chaque année, voici le nouveau cru de Woody Allen. Depuis 'Le Rêve de Cassandre' en 2007, Woody n’avait plus centré son scénario sur un personnage d’homme blessé. 'L’Homme irrationnel' nous renvoie directement à ce que l’on avait adoré dans 'Crimes et Délits', en nous montrant Abe (Joaquin Phoenix), professeur de philosophie venu enseigner dans une petite université de la côte est, précédé d’une réputation de coureur de jupons excentrique. Qui se révèle, en réalité, alcoolique, dépressif et impuissant.

Deux femmes se rapprochent alors d'Abe : sa collègue Rita (Parker Posey) qui veut coucher avec lui, et l’une de ses étudiantes, Jill (Emma Stone), qui tente mollement de prouver qu’elle est attirée par lui de façon exclusivement platonique. Mais Abe se sent inutile, sans aucun but précis. Et c’est seulement quand il élabore un plan pour commettre le crime parfait qu’il recommence à se sentir en vie. Alors, sa façon d’intellectualiser le meurtre donne un coup de fouet à cette ambiance plan-plan.

Tout, ici, semble familier : le génie torturé, la jeune fille, le complot qui tourne mal, le débat existentiel, le monde qui se referme sur notre anti-héros... Mais on sent quelque chose de bâclé et d’apathique dans 'L’Homme irrationnel', même par rapport à la filmographie, inégale, de Woody Allen. Car tout semble fait pour que le long métrage ne soit pas scandaleux : tout est respectable et rien n’est compliqué. On trouve suffisamment d’éléments pour satisfaire les fans d’Allen, mais l’énergie est faible et pas franchement aidée par une mise en scène sans grand relief.

Heureusement, Emma Stone, pleine d’entrain, et la performance de Joaquin Phoenix requinquent peu à peu l'histoire malgré ses premières minutes bredouillantes. Parker Posey, hélas, incarne un personnage à l'image du film : une femme intelligente mais complaisante, prête à se jeter sur un misérable académicien. Et l'on aurait besoin d’une narration solide et dynamique – comme Allen a souvent su nous en servir – pour être capable d'apprécier cette intrigue simpliste. Or, comme ce n'est pas le cas, 'L’Homme irrationnel' apparaît comme un Woody Allen parfois appréciable, mais pas franchement remarquable.

(traduit de l'anglais par Matthieu Petit)

Infos

Détails de la sortie

Durée
0 min

Crédits

Réalisateur
Woody Allen
Scénariste
Woody Allen
Acteurs
Emma Stone
Joaquin Phoenix
Parker Posey