Zero Theorem

Cinéma, Drame
4 sur 5 étoiles
Zero Theorem

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Avec ce nouveau film de Terry Gilliam, les fans de 'Brazil' risquent fort de se réjouir, tant l'univers de 'Zero Theorem' en paraît proche. Dans un futur dystopique et pré-apocalyptique, Qohen Leth (le toujours réjouissant Christoph Waltz, ici métamorphosé en sosie de M. Propre) est un ingénieur en informatique aussi brillant qu'asocial. Las de bosser dans un open space bruyamment futuriste, Qohen demande à travailler de chez lui, arguant auprès de son patron, l'inaccessible Management (Matt Damon), que cette situation le rendrait plus productif et lui permettrait, en outre, de ne pas louper un mystérieux coup de fil censé lui délivrer le sens de l'existence. Ce que Management accepte, mais avec une rude contrepartie : que Qohen se mette à travailler d'arrache-pied sur le fameux "Théorème Zéro"  expliquant les tenants et aboutissants de l'existence de l'univers. Pour l'aider à tenir le coup face à ces algorithmes de haut vol, Cohen se verra alors tour à tour assisté d'une psy virtuelle (Tilda Swinton), d'une joviale animatrice de cybersexe (Mélanie Thierry, assez éblouissante de drôlerie espiègle), et du propre fils de Management, jeune génie de l'informatique je-m'en-foutiste et dévoreur de pizzas.

Ressemblant ainsi largement à une actualisation contemporaine de 'Brazil' (réalisé il y a tout juste trente ans), 'Zero Theorem' multiplie les notes d'humour, à la manière de ce Christ en croix dont la tête se trouve remplacée par une caméra de vidéosurveillance, épiant en permanence Qohen au cours de ses recherches (et le voyant peu à peu basculer dans l'addiction à la pornographie). Sans parvenir tout à fait à égaler l'atmosphère à la fois oppressante et burlesque de son film de 1984, Gilliam se fait ici manifestement plaisir, se moquant de la technologie, de notre fascination pour elle et des pratiques managériales (rendement, pression, motivation artificielles) poussées à l'absurde. Surtout, si le scénario peut parfois sembler un tantinet léger ou caricatural, c'est l'univers visuel du film et les performances de ses acteurs qui le rendent extrêmement attachant. Sans doute pas le meilleur film de Gilliam, donc  dont on espère qu'il parviendra enfin bientôt à remettre sur les rails son projet de 'Quixote' (ce qui paraît en bonne voie)  mais un long métrage assez enlevé, sympathique et ludique. Peut-être plus profond qu'il n'y paraît.

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Date de sortie
mercredi 25 juin 2014
Durée
107 mins

Crédits

Réalisateur
Terry Gilliam
Scénariste
Pat Rushin
Acteurs
Christoph Waltz
David Thewlis
Mélanie Thierry