• Actualités
  • Vivre en Ville

A deux pas de Montparnasse : découvrez l'esprit du quartier Daguerre en 24h

© EPereira

L'esprit Daguerre c'est plus qu'un concept, c'est un mode de vie guidé par le vin rouge, les marchés bruyants et les terrasses ensoleillées. Si Agnès Varda a déjà rendu un hommage il y a trente ans à sa rue fétiche (cf. 'Daguerréotypes' à la fin de l'article), on se devait de poursuivre dans sa voie en déclarant notre flamme à cette rue formidable. Bref, Daguerre est déclaré.

8h - Un esprit saint dans un porcin : footing boisé avenue René Coty

 

© Flickr/JohnSteedman/ Denfert-Rochereau

 

Si, si, ne ronchonnez pas. Enfilez vos baskets de running et galopez vers le grand lion de Denfert-Rochereau. Il fait beau et encore frais, vous bondissez comme un petit chevreuil. Prenez l'avenue René Coty et profitez de la fraîcheur des feuilles. Direction Montsouris où vous pourrez faire un tour du parc en quinze minutes. Sur le retour, prenez à nouveau l'avenue et passez par le petit escalier qui mène à la rue des Artistes. Préférez les ruelles aux grands boulevards pour éviter la fête aux pots d'échappement et finissez la boucle par la place Jacques Demy (qui n'était pas la moitié d'un homme).

Bon calmez-vous, vous avez juste couru trente minutes. Si vous tombez sur un mardi ou un vendredi, youpi c'est le jour du marché Mouton-Duvernet, achetez des tomates. Puis allez vous étaler dans le square Aspirant Dunand et si vous êtes encore d'attaque, trouvez un copain sur place pour une partie de ping-pong. Ou appréciez juste la belle mairie du 14e en face de vous.

 

© Louise Pierga / Time Out Paris


9h30 - Après l'effort, le roquefort : petit dej en terrasse
 

Votre légèreté de chevreuil a laissé place à une odeur d'escalope pas fraîche mais tant pis. La terrasse du Rubis s'impose (165 avenue du Maine). Un croissant et un jus d'orange feront l'affaire. Si vous trouvez le lieu trop chic, orientez-vous plutôt vers le 66 de la rue Daguerre et installez-vous à la terrasse du bar-tabac Le Naguere. Avec un peu de chance, vous croiserez l'homme au pigeon bien connu du quartier qui trimballe toujours un pigeon domestique dans son panier en osier, chouette compagnon, non ?

La terrasse du Rubis© EPereira

 

 

 

11h - Un petit tour au marché, coquillages et crustacés... 

Faites une escapade sur la zone piétonne de la rue, allez renifler le poisson frais et les arômes des fromageries sous les cris des commerçants. Vous pourrez même vous accorder un chouette moment de distraction en enfourchant la voiture de Mickey à la place d'une fillette de 3 ans. Fourbe que vous êtes.

© Louise Pierga

 

 

 

 

 

11h30 - Le shopping façon Daguerre

Flânez dans les différentes boutiques de la rue : les tableaux aztèques hypnotisants de Nierika, quelques fringues sympas à Emarobe, les bijoux de Cé pour vous et les jouets rigolos chez les Cousins d'Alice. Une fois rhabillé(e) pour l'hiver, vos yeux croisent votre reflet, vous réalisez que vous n'êtes pas tendance, dans ce cas allez faire rafraîchir votre mulet chez le coiffeur Laurent Djebar (zone piétonne). Si par la suite l'envie de bouquiner vous prend, filez vers la bibliothèque Georges Brassens rue Gassendi, lumineuse et moderne. Ici, vous pourrez vous vautrer dans un de ses fauteuils et lire un magazine (évitez de prendre le même que celui que vous avez lu chez le coiffeur).

12h30 - Tajine vs Pho

C'est bien joli tout ça mais votre ventre crie famine. Il est vrai que vous trimballez vos deux kilos de tomates achetées ce matin au marché, pourtant impossible de passer 24 heures dans la rue Daguerre sans mettre le nez dans le restaurant méditerranéen La Baraka, où l'on mange un des meilleurs couscous de Paris. Si vous êtes plus branché Asie, remontez la rue jusqu'à Chez Joy où les pho et les bò bún n'ont guère d'équivalents.

Le tajine du restaurant La Baraka© La Baraka

 

 

 

 

 

14h30 - Librairies insolites et personnages farfelus

La peau du ventre bien tendue, vous voilà prêt à vous consacrer pleinement à la culture avec un grand Q. Pilier du quartier, la Fondation Cartier présente actuellement l'exposition Beauté Congo. Mais si vous souhaitez un peu plus d'authenticité locale, on vous invite à baguenauder avant tout dans deux lieux mythiques du quartier :

• Les éditions du Léopard Masqué, où monsieur Gordon Zola vend ses pastiches, des petites friandises de lecture aux titres délirants comme 'La Fausse Celtique' ou 'Les Parasites artificiels'.

 

© EPereira

 

© EPereira

 

 

 

 

 

 

 

Plus bas au croisement avec la rue Boulard, vous trouverez la librairie Alias, un chouette bazar aux montagnes de livres (plus de trente mille). Réfrénez vos pulsions, n'osez surtout pas chercher par vous-même un ouvrage, vous risqueriez de mourir enseveli.

 

18h30 - C'est l'heure de l'apéro

« Les mouettes ont pied » comme disait mon oncle en agitant son verre vide. Vous avez crapahuté toute la journée et vous venez de passer devant la cave à vins A l'ombre d'un bouchon, trop c'est trop. Heureusement, Le Lock Groove vous tend ses bras musclés et poilus.

21h - Le début de la faim

C'est pas tout, mais votre troisième pinte vous rappelle que vous n'avez rien ingéré depuis plusieurs heures, et ça c'est mal. Heureusement le Zango est là pour vous sauver. Rien à voir avec Zango Reinhardt hein, le Zango est surtout un bar à tapas (et non à pétasses) avec un happy hour très attractif et une ambiance chaleureuse au comptoir.

 

© DR / Zango daguerre, 58 rue Daguerre

 

23h30 - L'appel du vice

Vous la voyez cette devanture vert fluo avec ses hublots un peu crasseux et ses figurines dansantes ? Oui, c'est là qu'on vous emmène. L'Express 14 existe depuis plus de trente ans et réunit les piliers de bars du quartier, quand Juliette vous sert sa prune vous savez que vous irez jusqu'à la fermeture et que vous perdrez potentiellement beaucoup de dignité.

 

© Louise Pierga / Express 14, 73 rue Daguerre

 

 

 

 

 

 

3h - Coma éthylique sous les étoiles

Finalement cette place Jacques Demy vous plaît bien. Vous désignez un banc comme lit de fortune.

4h30 - Changement de position

Vous changez de banc parce que vous n'avez aucune fidélité en matière de banc. Mais vous espérez bien dormir trois heures avant de repartir pour un footing.

 

Le documentaire 'Daguerréotypes' d'Agnès Varda, 1975

 



N'oubliez pas de partager le meilleur de votre quartier en nommant vos adresses préférées dans le cadre de 'Mon Quartier, Mon Amour'.

 

4Comments. See More