Le meilleur de votre ville

Ultime hara-kiri de Cavanna

L'écrivain et journaliste, fondateur de Charlie Hebdo, est mort

La presse française a perdu ce matin l'un de ses plus grand trublion. Cavanna n'est plus, emporté par des complications pulmonaires, lui qu'on pensait immortel et qui a tant raillé la mort de son vivant. Celle des autres bien sûr, comme avec le fameux scandale du « Bal tragique à Colombey » ; mais également l'idée même de la mort, qu'il a déclaré vouloir abolir dans son livre 'Stop-Crève'.  Une diatribe comme une autre pour cet homme qui aura mille fois mis le feu aux poudres avec ses deux co-créations Hara-Kiri et Charlie Hebdo. Respecté pour son attitude franchement irrespectueuse, Cavanna aura également su démontrer qu'il était un homme de lettres précieux grâce à ses ouvrages 'Les Ritals', 'Les Ruskoffs' et 'Maria'. La question qui nous taraude désormais est de savoir comment célébrer au mieux ce génie de l'humour noir et de la littérature ? On ne lui fera pas l'affront de penser que cet athée devant l'éternel souhaitait être sanctifié ou qu'il nous observe depuis un nuage. Pour lui, l'enfer n'existait pas si l'on n'y croyait pas. Peut-être que si l'on décide de ne pas croire en son décès et qu'on l'envisage comme le dernier pied-de-nez de ce moqueur de génie, son esprit frondeur lui survivra encore longtemps.


City links

Global links