Le meilleur de votre ville

Paris en roue libre

Un projet de Scootlib' à l'étude


On n'arrête plus le progrès, et un jour cela va sans doute poser problème. En attendant, l'une des candidates briguant la mairie de Paris (Anne Hidalgo) a décidé de faire sienne l'idée de scooter électrique louable à la demi-heure que l'on a pu découvrir à Barcelone. La société Going Green y a en effet lancé son service de location de scooters électriques nommés Motit, que l'on active grâce à un smartphone pour un trajet à définir lors de la réservation. 

Si en France un système à bornes est envisagé, le Scootlib' espagnol, lui, fonctionne tout autrement. La position du véhicule libre le plus proche est indiquée sur l'application smartphone dédiée (qui fait également office de clé de démarrage), grâce au GPS intégré au Motit. En janvier 2014, le réseau barcelonais revendiquait 1 000 utilisateurs, ce qui n'empêche pas l'initiatrice du projet d'évoquer déjà de « 3 000 à 5 000 Scootlib' et 700 stations de recharge » pour la région parisienne.

Il est à parier que l'idée rencontrerait un certain succès en cas de mise en service effective (150 000 deux-roues arpentent déjà les boulevards parisiens quotidiennement selon Le Figaro) et qu'elle pourrait être déclinée à l'infini sur tous les moyens de locomotion existants. Rollerlib', Trottilib' sont donc à prévoir, en attendant pourquoi pas les Poneylib' pour des balades romantiques sur le Champ de Mars ou au bois de Vincennes. En attendant, il faudra vous contenter de l'Autolib' et de ce bon vieux Vélib', dont l'utilisation est rappelons-le entièrement gratuite ce week-end.


City links

Global links