Le meilleur de votre ville

Les clichés parisiens #2 : à Paris, les gens ne sont pas sympas

Parisiens, têtes de chiens


« Le Parisien, il vaut mieux l'avoir en journal. » On se souvient bien de cette publicité habile qui jouait sur les clichés : les Parisiens seraient râleurs, stressés, peu accueuillants, snobs, arrogants, tirant la tronche dans le métro. Loin de nous l'idée de prétendre que, certaines fois, dans certains lieux, certains Parisiens n'ont jamais correspondu à cette image peu flatteuse. Pourtant, que dire de l'image bourgeoise et coincée des Bordelais, de celle chauvine des Marseillais, de celle un brin arrogante et renfermée des Bretons ? On préfère toujours voir la paille dans l'œil de son voisin plutôt que la poutre dans le sien, disait déjà l'Evangile, qui n'a pas dit que des bêtises.

Avec un peu d'audace, un observateur avisé pourrait même retourner le cliché et prétendre qu'à l'inverse, Paris accueille des Français de tous horizons, favorisant l'anonymat et l'ouverture sur l'autre. Pas de commérages à Paris, de guetteurs aux fenêtres et sur les bancs, prêts à vous faire une sale réputation, au village sans prétention. En 2010, un sondage pour l'hebdomadaire Marianne montrait même que 68 % des Français avaient une bonne opinion des Parisiens, mais qu'ils ne leur prêtaient pas beaucoup de qualités, hormis celles d'être fêtards, branchés et cultivés.

Alors que penser de ce cliché ? Nous avons interrogé quelques passants, histoire non pas de découvrir la vérité mais de saisir différentes nuances et de comprendre qu'il existe bien d'autres façons d'appréhender la personnalité du Parisien.

>>> Lire aussi notre article "Les clichés parisiens #1 : à Paris, le temps est pourri".


City links

Global links