Coffre à jouer

Que faire
  • 2 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
 (© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance)
1/9
© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance
 (© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance)
2/9
© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance
 (Vue de l'exposition / © Clémentine Thiébault / Time Out)
3/9
Vue de l'exposition / © Clémentine Thiébault / Time Out
 (© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance)
4/9
© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance
 (Vue de l'exposition / © Clémentine Thiébault / Time Out)
5/9
Vue de l'exposition / © Clémentine Thiébault / Time Out
 (© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance)
6/9
© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance
 (Vue de l'exposition / © Clémentine Thiébault / Time Out)
7/9
Vue de l'exposition / © Clémentine Thiébault / Time Out
 (© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance)
8/9
© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance
 (© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance)
9/9
© Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance

Le département des jouets des Arts décoratifs fête ses 40 ans. Il a pour ce bel âge pioché plus de 300 jouets parmi ceux que le musée n’a cessé d’acquérir depuis 1885 « pour leur valeur esthétique mais également pour leur signification culturelle et sociale », et scénographié une petite expo dans de grandes vitrines, en marge de l’agitation des autres galeries.

En résulte un tri sûrement difficile mais plutôt emblématique, allant des jouets anciens aux héros de notre enfance. Hochets chics du XIXe en argent, vermeil, corail ou nacre en ligne. Incontournables jeux de dés ou de loto, indémodables cubes, quilles, soldats en campagne. Poupées et indétrônables Barbie, toupies, dinettes, ours rêche en parade.

Puis défilent en chœur les panoplies et boutiques miniatures pour jouer au pompier, au docteur, au postier, à l’évêque (!). Pour se déguiser en épicière, fleuriste, artisan, cuisinière et j’en (re)passe. L’époque Playskool et Fisher Price, les crécelles et les tableaux d’éveil s’exposent aussi, aux côtés de tous les moyens de transports possibles et surtout ceux imaginables pour rouler, flotter, voler, rêver mieux que les grands. Sans oublier les objets culte, jeux de construction et autres figurines en bois, plastique ou poils synthétiques qui incarnent les idoles de toutes nos jeunesses : Goldorak, Zébulon, Popeye, l’inspecteur Gadget, Tintin, Pinocchio, Totoro, Hulk, Spiderman, Porcinet ou les trois petits cochons… Parce que comme le rappelait Baudelaire, le jouet demeure la « première initiation des enfants à l’art ».

Sans oublier un petit coin où l’on peut se faire un jeu de l’oie ou se refaire ces affligeantes publicités, majoritairement chantantes, qui nous ont tant fait saliver comme on salivait devant les catalogues de jouets de Noël. Sérieusement « nostalgisant ».

Et pour prolonger cet élan de pédagogie régressive, le musée propose stages et ateliers pour créer :

• Sa toupie le 10 juillet à 10h30 et le 26 août à 14h30 pour les 4-6 ans.
Les 27 mai à 14h30, 9 juillet à 10h30, 16 juillet à 14h30, 24 et 27 août à 14h30 pour les 7-10 ans.

• Son coffre à jouer (monter, décorer et transformer en dé une boîte à trésors) les 20 mai à 14h30, 8 juillet à 10h30, 17 juillet à 14h30, 24 et 28 août à 10h30 pour les 4-6 ans.

Le 13 et 17 juillet à 10h30 et le 26 août à 10h30 pour les 7-10 ans.

• Son ours en peluche les lundi 6 et mardi 7 juillet à 10h30 (2 séances de 2h) pour les 4-6 ans. Les lundi 6, mardi 7 et mercredi 8 juillet à 14h30 (3 séances de 2h) pour les 7-10 ans.


Exposition du mardi au dimanche de 11h à 18h (nocturne le jeudi jusqu’à 21h).

Plein tarif 11 € / Tarif réduit 8,50 €.
Stages et ateliers 12 € / personne / séance. Réservation obligatoire au 01 44 55 59 25/59 75 ou par mail : jeune@lesartsdecoratifs.fr

Par Clémentine Thiébault

Publié :

LiveReviews|0
1 person listening