Le meilleur de votre ville

Quand les touristes se font une place à Londres

La capitale anglaise serait désormais la plus visitée devant Paris


En France, la sagesse populaire nous apprend que « comparaison n'est pas raison ». Il semble que l'adage britannique diverge du nôtre, tant les Anglais aiment se comparer avec la France, notamment Londres avec Paris. Ainsi, la récente nouvelle selon laquelle Londres est passé en tête des villes les plus visitées au monde, devant Paris, a fait les choux gras des journaux outre-Manche. A quelques mois d'une élection municipale parisienne mouvementée, l'information n'est pas passée inaperçue non plus chez nous, divisant droite et gauche, déclinologues amoureux de l'autoflagellation et optimistes chauvins. 

Selon des projections basées sur l'importante hausse observée les premiers mois de 2013, l'agence London and Partners, qui promeut la capitale britannique, estime que 16 millions de touristes sont passés par Londres cette année, ce qui en fait un record probablement dû à un effet JO durable et au « royal baby » du couple princier. A ce chiffre, la ville de Paris oppose un premier argument : Londres compare son année 2013 à l'année 2012 de son concurrent, puisque la mairie parisienne ne divulguera ses chiffres que début février. Du côté des journalistes français, on s'interroge aussi sur la manière dont ces chiffres sont calculés, car la superficie des deux villes est très différente : 105 km2 pour Paris et 1 572 km2 pour Londres. A Paris, les statistiques incluent-elles les touristes logeant en Ile-de-France ? De même, les chiffres tiennent-ils compte dans les deux cas des touristes domestiques et de ceux qui logent ailleurs que dans des hôtels (amis, chambres d'hôtes, appartements...) ?

Une chose reste certaine : la dynamique actuelle semble nettement favorable à Londres, métropole immense, globalisée, financière, noctambule, favorable à la consommation facile et taillée sur mesure pour les touristes ou les expatriés au portefeuille bien garni (essayez donc de vivre là-bas sans un sou, vous verrez). En revanche, Paris apparaît aux yeux de certains comme une ville magnifique, mais encore trop sale (bien que d'immenses efforts aient été réalisés), trop figée dans son passé, muséifiée, où les touristes sont mal accueillis et l'insécurité règne trop souvent. C'est sans doute en partie un cliché, mais la part de réalité que contiennent ces reproches mérite largement que les commerçants, les administrations, la municipalité, voire tous les Parisiens méditent là-dessus. Malgré tout, Paris possède le charme indéfinissable de ses défauts : contrairement à Londres, c'est encore une ville populaire, râleuse mais aussi contestataire, où le quotidien des quartiers, des associations, des services publics, continuent bon an mal an d'alimenter une vie riche et certainement plus intéressante que les parcours touristiques habituels.

Ah, et s'il faut comparer, la France reste le pays le plus visité au monde avec en moyenne 83 millions de visiteurs par an.


City links

Global links