Le meilleur de votre ville

Salon de l'érotisme ou Salon du livre ?

Petit guide pour choisir entre la prose et les mateurs

Vous aimez l'effeuillage sous toutes ses formes ? Alors un dilemme cornélien se présente à vous ce week-end. Bousculade dans le calendrier, horreur, malheur, le Salon du livre et celui de l'érotisme ont lieu concomitamment en 2015 et il va falloir choisir judicieusement entre les deux. Les stars du X ou les écrivains célèbres ? Promenade intello ou déambulation porno ? Sex toy ou Tolstoï ? Belles Lettres à la file ou les très belles filles ? Lunettes ou quéquettes ? Tant de questions, et un début de réponse fourni par Time Out Paris dans cette étude sérieuse.


Potentiel érotique


Salon de l'érotisme : 5 % / Salon du livre : 95 %.

C'est bien connu, le Salon qui honore l'érotisme est tout sauf érotique. La photo ci-dessus présente une attraction connue sous le nom de « douche sexy », un truc à peu près aussi excitant qu'Anne Roumanoff en porte-jarretelles. Au milieu des beaufs, des acteurs ou actrices porno en train de se trémousser et des marchands de tapis du X, vous aurez autant envie de bander que devant le JT du 20h. Votre libido ira se réfugier dans le seul endroit sympa du Salon, votre imagination. Et l'imagination, c'est bien ce que la lecture encourage. Quoi de plus sexy qu'un garçon ou une fille en train de lire ? On ne compte plus le nombre de tumblr ou comptes Instagram dédiés aux « mecs/filles sexy qui lisent ». Absorbé dans sa lecture, chaque être humain offre au regard de l'autre un monde plein de mystères, tout un univers impénétrable et d'autant plus érotique. 

Potentiel de déconne


Salon de l'érotisme : 80 % / Salon du livre : 20 %.

On ne va pas se mentir, le Salon du livre c'est pas la grosse rigolade. Prendre le métro pour aller au bout du monde porte de Versailles, crever de chaud au milieu de la foule, faire la queue trois plombes histoire d'avoir une dédicace d'Amélie Nothomb, on a vu mieux comme week-end. Alors qu'avec une pincée de second, voire troisième degré, le Salon de l'érotisme révèle un potentiel comique non négligeable. Entre les gogo danseuses, les gogo gadgets au sex toy, les gogos qui dépensent leur salaire en lap dances, il y a de quoi se poiler. Et puis quitte à faire la queue, autant que ce soit pour avoir une dédicace sur les fesses, non ?

Potentiel intellectuel


Salon de l'érotisme : 50 % / Salon du livre : 50 %.

Le porno bête et méchant, politiquement sexiste, érotiquement fade, c'est celui de papa. Aujourd'hui, un site Internet comme Le Tag Parfait peut jouer la carte du sexe cool et branché, féministe, intellectuel et subtil. Ok, c'est une exception, mais ça prouve une fois de plus que l'organe le plus érogène chez l'homme, c'est le cerveau. Sur le sujet, livres et érotisme marchent main dans la main. Révisez vos classiques, vous verrez que les grands intellectuels sont souvent de grands concupiscents lascifs. Bref, que vous alliez au Salon du livre ou au Salon de l'érotisme, apportez votre cerveau et vos sens.

Potentiel pour choper


Salon de l'érotisme : 0 % / Salon du livre : 100 %.

En rentrant chez vous, est-ce que vous avez envie de vous farcir des Google Doc en guise d'apéro ? Pas vraiment. Alors vous pensez bien que des gens qui s'excitent l'abricot et les bijoux de famille toute la journée au Salon de l'érotisme n'ont pas vraiment envie de remettre le couvert avec vous, qui sentez la sueur et la frustration. A l'inverse, vous pouvez faire un malheur au Salon du livre. « Oh, vous aimez Marc Lévy ? Moi aussi, c'est mon écrivain préféré ! Dans son chef-d'œuvre 'Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites', sa puissance d'évocation de l'indicible est fascinante. Et puis ce style minimaliste, où l'auteur presse la substantifique moelle de la langue française pour la dépouiller de ses scories, c'est la meilleure façon de prouver que l'essentiel est ailleurs, dans ces choses qu'on ne s'est pas dites et que Marc Lévy ne dit pas non plus. » Grâce à vos dons de critique littéraire, autant dire que l'affaire est dans la poche. Voire dans le livre de poche.

Résultats


Salon de l'érotisme : 33,75 % / Salon du livre : 66,25 %.

L'étude, réalisée par l'Institut de recherche bolivien de Santa Cruz de la Sierra, est formelle : le Salon du livre semble mieux armé pour affronter les défis imposés par la mondialisation, le réchauffement climatique et l'ennui du dimanche après-midi. Et comme le précise José Miguel de Velasco, directeur de l'étude en question : « On veut bien se déplacer pour voir du cul, mais au Bourget, faut pas pousser. »

Voir aussi

Le Salon du livre 2015

Pantagruélique comme à son habitude, le Salon du livre investit cette année encore le Parc des expositions de la porte de Versailles. A l'honneur en 2015 : la littérature brésilienne, les villes de Cracovie et Wroclaw, les récits d'aventure et les héros, supers ou pas. Et puis, bien en évidence, un peu tout ce qu'on peut acheter au rayon « culture » de Carrefour, de 'Cinquante nuances de Grey' au dernier Guillaume Musso. Vaste programme, donc, couronné par les publications de plus de mille exposants, parmi lesquels une majorité de distributeurs et d'éditeurs.



City links

Global links