Le meilleur de votre ville

Métro, c'est trop (tôt)

Le tumblr Premiers métros donne la parole aux lève-tôt


« Je pars travailler. Je suis boulanger depuis six mois. » « Je sors de soirée. Franchement pas top. J'étais dans un club où il y avait tout ce que je n'aime pas : des Parisiens riches et des filles en mini-jupe. » « Je suis superviseur pour le journal Métro. Je fais le tour des points de distribution pour m'assurer que tout se passe bien. » « Je suis responsable technique chez McDonald's. Comme je vérifie les machines utilisées dans les restaurants, je dois arriver avant l'ouverture. » « Je suis éboueur dans le 8e arrondissement depuis presque un an. » « Je rentre d'une soirée de débauche entre potes. Je ne sais plus vraiment ce que j'ai fait. »

On ne se lasse pas de lire les tranches de vie recueillies par Julien Bottriaux auprès des Parisiens dans les premiers métros. Autour de 5h et demie du matin, ce photographe traque les Parisiens sur toutes les lignes de la RATP pour savoir pourquoi ils sont là à cette heure-ci, un projet qui a donné lieu à un superbe tumblr défini ainsi : « Premiers Métros est une galerie photo des voyageurs de l'aube pour rappeler toute l'humanité qu'il y a dans le ventre de Paris ». Une belle façon de recréer du lien social dans une ville parfois individualiste et dure. Grâce à ce mur de visages et de témoignages, le lecteur aperçoit Paris dans la multiplicité de ses cultures, de ses êtres et de ses personnalités, qu'elles soient couche-tard, lève-tôt, ou les deux alternativement. Une richesse folle trop souvent oubliée par tous, alors que nous la croisons au quotidien dans le métro.

Il n'y a pas que l'avenir qui appartient à ceux qui se lèvent tôt : le sourire aussi leur est promis si l'on en croit celui qui fend le visage de la plupart des portraits.

>>> Crédits photos : Julien Bottrieaux pour Premiers métros.

>>> La page Facebook du Tumblr.



City links

Global links