Le meilleur de votre ville

Que faire pour fêter la Libération de Paris ?

Un programme blindé

  • © STF/AFP

    Paris vaut bien un vin de messe.

  • © AFP

  • © JEA/DR

    Le 20 août, saccage des locaux du Parti Populaire Français du collaborateur Doriot.

  • © AFP

Pour ceux qui, trop occupés à siroter du pastis en tongs ces derniers mois, l'auraient oublié, nous fêtons les 70 ans de la Libération de Paris ce weekend et la semaine prochaine. Des fêtes qui s'étirent sur plusieurs jours et pour cause : si Rome ne s'est pas faite en un jour, Paris n'a pas été libéré non plus en 24 heures. Après une grève générale déclarée le 18 août 1944, les Parisiens s'insurgent et se soulèvent d'eux-mêmes avant l'arrivée des armées alliées. Paris retrouve sa tradition insurrectionnelle et son amour des barricades, facilitant grandement le travail des militaires français. Car de Gaulle l'a exigé : Paris sera libéré par des Français. Alors que les Américains souhaitent contourner Paris pour joindre l'Allemagne au plus vite, Leclerc file à l'anglaise contre la volonté de son supérieur hiérarchique et emmène sa 2e division blindée sauver la capitale. Elle franchira la porte d'Orléans le 24 août, suivie le lendemain par la 4e DI du général américain Barton, qui s'engouffre porte d'Italie. Les combats tueront plus de 600 soldats et résistants alliés, ainsi que 2300 civils parisiens et 3200 Allemands.

Demandez le programme !

Projection de courts métrages d'animation

La Seconde Guerre mondiale fut sans conteste un grand moment de propagande cinématographique. Si on connaît bon nombre de films nazis ou américains destinés à galvaniser les troupes ou à honnir l'ennemi, on sait moins que les dessins animés ont été eux aussi mis à contribution. Une projection de certains de ces courts métrages d'animation est organisée mardi après-midi place d'Italie. Entrée libre dans la limite des places disponibles. Durée : 45 minutes.

  1. Marie du 13e arrondissement 1, place d'Italie 75013
  2. Mardi 26 et jeudi 28 août à 14h30

Hommage aux Espagnols qui ont libéré Paris

On l'appelait "La Nueve". Il faut dire que la 9e compagnie de régiment du Tchad, unité de la 2e db du général Leclerc, c'est un peu long. Ces 160 soldats, dont 146 républicains et/ou anarchistes espagnols, ont participé sous le commandement français à la libération de l'Afrique du Nord et de Paris. De longs hommages lui sont rendus cette année, dont trois films projetés au cinéma La Clef le 5 septembre, retraçant l'histoire de ces soldats oubliés de 1936 à la Libération, grâce à des archives et des témoignages exceptionnels.

  1. La Clef, 34 rue Daubenton, 75005
  2. Vendredi 5 septembre à 20h

Projection de 'Diplomatie'

En cette nuit du 24 août 1944, le consul suédois Raoul Nordling se rend précipitamment à l'hôtel Meurice où loge le Général Von Choltitz. Il vient d'apprendre que celui-ci s'apprête à commettre l'irréparable : sur ordre de Berlin, qui voit la défaite se profiler, ce serviteur zélé d'Hitler a reçu l'ordre de faire sauter les monuments les plus prestigieux de Paris. Lire la suite

  1. Cour de la Préfecture de Police, 1 rue de Lutèce 75004


City links

Global links