Le Verre Volé sur Mer

Restaurants, Cuisine du monde Canal Saint-Martin
  • 4 sur 5 étoiles
5 J'aime
Epingler
1/2
2/2

Ancré rue de Lancry, le Verre Volé sur Mer fait chavirer papilles et palais. Du moins le temps du déjeuner – et la précision a son importance, car l’endroit fonctionne différemment midi et soir. Après avoir écumé une bonne partie des nombreuses adresses entourant le canal Saint-Martin, on échoue dans ce petit lieu exigu, décoré de carreaux bleus façon poissonnerie et simplement équipé d’un comptoir et d’une table commune longiligne. Minimaliste, ce dernier de la famille, dont on connaissait déjà le Verre Volé et l’épicerie du même nom.

A 13h, un duo féminin au sourire immuable fait tourner la boutique avec un menu restreint, tourné vers l’Asie, fait de bentos légers mais très réussis (14 €) et de petites entrées à 3 €  – rouleaux de printemps, soupe miso et chou chinois. En revanche, pas de choix pour les vins : un rouge, un blanc. Le bento, joliment cuisiné par une chef japonaise, avec un beignet de morue, au saumon et aux pommes de terre, suggère un verre d’Anjou du Domaine Mosse (5,50 €) qui n’évoque en rien son cépage (le chenin) et surprend par son originalité. Une gourmandise néanmoins plaisante qui fait de ce repas sur le pouce, un sans-faute. Curieux, on réserve le soir suivant pour tenter la version nocturne du Verre Volé sur Mer, avant de mettre les voiles.

Malgré un service éminemment sympathique et une atmosphère conviviale autour de la table principale, ladite expérience nocturne reste moins convaincante. Si l’on se délecte des bigorneaux « Jumbo » et des bulots bretons au « véritable aïoli aux pommes de terre » (mention spéciale pour cet accompagnement), les crevettes grises fadasses laissent perplexes, tout comme le ceviche (11 €) de maquereau noyé sous l’acidité prégnante du citron et du vinaigre. Mais fort heureusement, le repas se termine sur une touche sucrée réconfortante avec une panna cotta au chocolat blanc et noisettes (6 €). Côté liquide, le Verre Volé sur Mer garde le cap vers la terre promise des vins naturels qui, quant à eux, dérivent parfois un peu. En étudiant la carte, on constate quand même que s’il y a bien des bouteilles à ne pas jeter à la mer, ce sont celles des frères Puzelat, mythiques vignerons de Touraine : une valeur sûre. Enfin, attention à ne pas débarquer ici avec un appétit de requin et une soif de capitaine, car l’addition pourrait vite devenir salée.

Par Louis Michaud

Publié :

Nom du lieu Le Verre Volé sur Mer
Contact
Adresse 53 rue de Lancry
10e
Paris

Heures d'ouverture Tous les jours de midi à 14h et de 19h30 à 23h
Transport Métro : Jacques Bonsergent
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

You may be interested in:

LiveReviews|0
1 person listening