Le meilleur de votre ville

10 chansons pour boire de la bière

Des singles malt

  • "Who Spilt My Beer" • The Adicts

    Avec son cousin le bien nommé « pub rock », le punk est une musique qu'on imagine difficilement hors de l'atmosphère moite des clubs et des bars où l'on picole jusqu'à plus-soif. Avec ce titre intitulé "Qui a renversé ma bière ?", les excellents Adicts montrent à quel point on ne rigole pas avec la binouze chez les punks.


  • "One Bourbon, One Scotch, One Beer" • John Lee Hooker

    Si c'est le roi du piano boogie Amos Milburn qui a interprété le premier ce titre, John Lee Hooker lui donnera une notoriété immense en 1966, avant de le réinterpréter dans l'album 'Free Beer and Chicken' de 1974. Ici, le titre prend une veine plus funky, mais garde l'orientation blues de saloon qu'on lui connaissait. Qui a dit que les mélanges étaient mauvais ? Pas John Lee Hooker en tout cas.


  • "Germaine" • Renaud

    En France, la bière est une boisson de bal musette, d'air pour accordéon, de chanson réaliste à la Brel, qui chanta la bière aussi. Avec "Germaine", Renaud a composé un refrain génial, idéal pour lever le coude en compagnie d'une brochette d'amis prêts à entonner les paroles : « Germaine, Germaine, une java ou un tango, c'est du pareil au même, pour te dire que je t'aime, et qu'j'aime la Kanterbräu. »


  • "Trois matelots du port de Brest" • Bran

    La bière est au chant de marin ce que le carburant est à la voiture. Un moteur puissant. En effet, après quelques pintes, comment ne pas se mettre à entonner les paroles d'un chant de marin que vous ne connaissiez même pas il y a cinq minutes. Coup de veine, les refrains de ces airs sont généralement faits pour se retenir en trente secondes puisqu'on les répète trente-six fois, comme ce traditionnel "Trois matelots du port de Brest". En matière de chant de marin, on recommande par ailleurs l'écoute de toute l'œuvre d'un certain Rémi Sabot, quasi introuvable sur YouTube hélas.


  • "Sweet Home Alabama" • Lynyrd Skynyrd

    Aux Etats-Unis, le southern rock n'est finalement qu'une sympathique bande-son pour soirées picole. Quel bar de saoulards du Texas ou de Lousiane ne diffuse pas au moins une fois par soir "Sweet Home Alabama", chanson idéale pour boire une pinte ? Et si la radio diffuse "Free Bird", commandez carrément une girafe (le morceau dure 9 minutes).





     

  • "Dirty Old Town" • Pogues

    Sans Pogues, ce top de chansons pour boire de la bière aurait eu mauvaise mine et les reproches auraient fusé. Oui, les Pogues et la bière ne sont que deux faces d'une même pièce de monnaie. Quant à "Dirty Old Town", cet air culte irlandais qui date de 1949, c'est LA chanson pour, selon l'expression consacrée, « chialer dans sa bière ». Les Pogues en livrent une version magnifique, pleine d'émotion et de larmes, et sans les dents s'il vous plaît.


  • "Cheap Beer" • FIDLAR

    Aujourd'hui encore, les formidables punks californiens de FIDLAR revendiquent leur amour pour la bière, et pas n'importe laquelle : la bière bon marché, celle qui se boit dans un petit sac de courses marron pour se cacher, celle qui s'achète en pack de douze cannettes pour quelques dollars et qui fait mal au crâne. Ce qui compte parfois, c'est moins la qualité que la quantité. « I drink cheap beer, so what ? fuck you ! » s'écrient les FIDLAR. Inutile de traduire.


  • "Too Drunk To Fuck" • The Dead Kennedys

    Single culte, "Too Drunk To Fuck" est une chanson qui ne doit pas rappeler des souvenirs qu'au chanteur Jello Biafra. Titre provocateur, riff génial entre rockab' et punk, le morceau exorcise un petit drame du quotidien avec un sacré humour.



     

  • "Titties and Beer" • Frank Zappa

    « Vous n’êtes pas un vrai pays si vous n’avez pas une bière et une compagnie d’aviation. Ça aide si vous avez aussi une sorte d’équipe de foot et l’arme nucléaire, mais il vous faut au minimum une bière. » Comme on le voit, Frank Zappa ne sous-estimait pas l'importance de la bière dans la culture d'une nation. Si bien que des brasseurs californiens ont commencé à réaliser des bières en hommage à chaque disque du compositeur, avant que Gail Zappa, sa veuve, ne se décide à mettre un terme à leur collaboration.


     

  • "Sweet Amber" • Metallica

    Parmi les grands buveurs de bière devant l'éternel, on trouve évidemment les metalleux. A cet égard, on ne saurait nier l'incroyable dévotion de Metallica pour ce breuvage parfois ambré. La chanson ci-dessus, pas la meilleure du groupe, pas la pire non plus, fait une référence ambivalente à une jeune fille appelée Amber, justement, qui fait des misères à James Hetfield, alcoolique de son état. L'analogie est assez évidente, ce qui nous rappelle que la bière doit se consommer avec, si possible, modération.


"Who Spilt My Beer" • The Adicts

Avec son cousin le bien nommé « pub rock », le punk est une musique qu'on imagine difficilement hors de l'atmosphère moite des clubs et des bars où l'on picole jusqu'à plus-soif. Avec ce titre intitulé "Qui a renversé ma bière ?", les excellents Adicts montrent à quel point on ne rigole pas avec la binouze chez les punks.



City links

Global links