Bernard Lubat & Martial Solal

0 J'aime
Epingler
Bernard Lubat & Martial Solal

Deux pianos et deux maestros pour un joli morceau de l’histoire du jazz hexagonal. Martial Solal, 86 printemps, éminent improvisateur, revisite les standards américains depuis toujours et s’impose comme l’un des premiers grands musiciens français du genre – après Django Reinhardt, Stéphane Grappelli et tutti quanti. Amateur de jazz ou pas, on le connaît tous sans véritablement le savoir : il est le compositeur de la BO du premier film de Godard, ‘A bout de souffle’. A ses côtés, Bernard Lubat, multi-instrumentiste du Sud-Ouest et scatteur explosif, de vingt ans son cadet, reste une figure incontournable des musiques improvisées, libres, voire anarchiques. Une rencontre rare et inédite dont on ne pourra prédire le contenu, mais pour laquelle on affrontera sans problème le vent glacial du mois de janvier.

Par Louis Michaud

LiveReviews|0
1 person listening