Chain And The Gang + Misfit’s Galleon

0 J'aime
Epingler
Chain And The Gang + Misfit’s Galleon

Derrière Chain And The Gang se cache le personnage fantasque de Ian Svenonius, rocker touche-à-tout passé par la scène hardcore de Washington autour de 1990, un quatuor de gospel un peu spécial (The Make-Up) et divers groupes dans les années 2000 (Weird War, Scene Creamers, David Candy). Avec quelques amis issus d’autres formations, il crée Chain And The Gang en 2008 et publie l’album 'Down With Liberty… Up With The Chains', sorte de manifeste ironique pour un retour aux sources du blues au temps des esclaves. On trouve donc du gospel, du rhythm’n’blues et du garage rock dans cet opus, qui sera suivi par 'Music’s Not For Everyone'. En 2012, Ian Svenonius s’entoure de Katie Alice Greer, Brett Lyman, Fiona Campbell et Chris Sutton pour sortir 'In Cool Blood'. La production est minimaliste, les chansons s’écoutent assez facilement, même s’il manque à l’ensemble un peu de folie. On appréciera en revanche le swing de l’orgue, le mélange des voix masculine et féminine, ainsi que l’ironie de certains titres (on pense par exemple à "Free Will" et son « I don’t believe in free will, I don’t believe in free speech, I don’t believe in free press », etc.) Les Chain And The Gang valent surtout le coup en live, où leur leader charismatique se mue en prêcheur rock’n’roll. A voir au festival BBMix.

De leur côté, les Misfit’s Galleon pratiquent un rock fiévreux à l’ancienne, mélange de rhythm’n’blues et de garage vues par les eighties (Noir Désir n’est pas très loin). Après avoir écumé tous les tremplins et les petites salles parisiennes (Flèche d’or, Truskel, International, Féline…) avec succès, le groupe prépare un album et passe au festival BBMix, le même jour que Ty Segall et Chain And The Gang.

Par Emmanuel Chirache