Cheveu + Jim Jones Revue + Kitty Daisy and Lewis

0 J'aime
Epingler
Cheveu + Jim Jones Revue + Kitty Daisy and Lewis

Davantage connu outre-Manche qu'en France, Cheveu est en pleine ascension depuis la sortie de son album 'Mille' en janvier 2011, dont la compositrice Maya Dunietz a fait les arrangements de cordes. Un virage plus subtil pour un groupe qui pratique surtout une musique brute de décoffrage, inspirée par le blues cradingue d’un Captain Beefheart ou le garage punk des pionniers. Aux guitares sauvages d'Etienne Nicolas, s'ajoutent les effets de boîte à rythmes et le synthé psyché d'Oivier Demeaux, ainsi que la voix rocailleuse de David Lemoine, parfaite pour le genre. On se délecte sans fin de leur single "Quattro Stagioni" issu du dernier album, qui pour un peu se danserait presque. D’ailleurs le groupe s’investit à 200 % sur scène et leurs prestations live sont toujours captivantes. Sur le parvis de la Défense, ils seront suivis de l’excellente Jim Jones Revue, des Londoniens qui ressuscitent les cris rauques de Little Richard, la furie des Sonics, le boogie infernal de Jerry Lee Lewis, les jupes à pois qui volent dans les airs et les genoux qui twistent. Le son est d’ailleurs volontairement cradingue, comme si vous écoutiez un vieux 45 tours sur le pick-up d’un bouge de Memphis. En France, Jim Jones se sent depuis quelques années comme chez lui et il n’hésite pas à rendre hommage au public hexagonal en déclarant : « Je trouve que les gens connaissent vraiment bien la musique dans ce pays, ils la comprennent immédiatement et en ont une idée exacte. Il y a une grande histoire entre ce pays et le rock'n'roll. » Ajoutez à cela Kitty Daisy and Lewis, fratrie férue de rockabilly, de country et de twist, et vous obtenez la soirée la plus rock’n’roll de l’année sur le parvis de la Défense, pour une somme ridicule.

Par EC