Dj Rashad & DJ Spinn + Gilb'r vs Joakim + I:Cube +

Libre
Recommandé
0 J'aime
Epingler
Dj Rashad & DJ Spinn + Gilb'r vs Joakim + I:Cube +
DR
Joakim

Pas de violence, c’est dimanche. Plutôt que de courir partout en cette fin de festival, attardez-vous à la scène Red Bull Music Academy pour une demie journée de sets gratuits.

15h00. L’après midi débutera avec DJ Rashad & DJ Spinn : ambassadeurs de la juke music de Chicago, ces deux-là revendiquent un son lo-fi et minimal, inspiré par les maîtres du genre Dj Funk et DJ Assault. Ces deux américains proposent des morceaux haletants et entêtants, à l’instar de leur single “Drop Juke Out”, fait de sons saccadés à déclencher des crises d’épilepsie à un mort.

17h00. Ce sera ensuite au tour de deux artistes et producteurs de talent de vous faire danser for free. Gilb’r d’un côté, Joakim de l’autre, tous deux porteurs d’une électro taquine et rétro. Joakim, patron du label Tigersushi, sert une musique cosmique et envoûtante, dans laquelle on perçoit les influences de quelques grands maîtres, notamment Tiga. Gilb’r, fondateur du label Versatile en 1996, reste également un des piliers de la french touch. On les retrouvera tous les deux pour un set à quatre mains qui promet d’être épique.

18h30. L’après midi commencera à se dissoudre lentement dans la nuit et laissera place à des sets crépusculaires. Tout d’abord, l’électro nocturne et caverneuse d’I:Cube viendra ravir les fans. Rendu célèbre par un remix de Daft Punk dans les années 90, ce français jouera ici le premier live de son histoire. L’après midi commencera à se dissoudre lentement dans la nuit et laissera place à des sets crépusculaires. Tout d’abord, l’électro nocturne et caverneuse d’I:Cube viendra ravir les fans. Rendu célèbre par un remix de Daft Punk dans les années 90, ce français jouera ici le premier live de son histoire. à l'occasion de la sortie de son album ‘M Megamix’, conçu comme une mixtape traversant l’histoire des musiques électroniques, toujours sur le label de Gilb’R, Versatile.

19h30. Enfin, la soirée se terminera avec l’électro stellaire de Nguzunguzu, dont la musique est nettement moins barbare que le nom. À grand renfort de basses saturées, ce duo américain mixe avec brio juke, house, cumbia et reggaeton pour un résultat suprenant, à la fois dansant et mélancolique. Au delà de ses propres productions mixant musiques électroniques et world musique, Nguzunguzu s’est d'abord fait connaitre grâce à ses remix de hip hop et R'n'B rafraîchissant la vague de l'électro déviante.

Par Anaïs Bordages