General Elektriks + Pony Pony Run Run + BRNS

0 J'aime
Epingler
General Elektriks + Pony Pony Run Run + BRNS
Francois Berthier / Presse
General Elektriks

De 19h à 22h30. BRNS, alias « Brains », est un quatuor belge de multi-instrumentistes entre pop et post-rock mélodique très rythmé et remuant. Leur premier titre "Mexico" donne envie de chanter à tue-tête avec eux leur mélodie posée à la guitare et surtout le refrain énergique et grisant, joué à grand renfort de percussions. Ils ont sorti en mai dernier un premier maxi presque aussi consistant qu’un album, ‘Wounded’, qu’on a hâte de découvrir au live pendant le MaMA Festival.
Pony Pony Run Run est un groupe inclassable, entre synth-pop, électro-dance et pop-rock, qui balance des gros tubes comme "Walking on a Line" ou "Hey You". Ce titre avait d'ailleurs servi de jingle au "Grand Journal" de Canal +, une belle reconnaissance qui les a aidés à décrocher le titre d'artiste révélation du public aux Victoires de la musique en 2010. Leur premier album 'You Need Pony Pony Run Run' sorti en juin 2009 est un recueil de hits qui avaient fait vibrer les dancefloors pendant plusieurs étés. Le trio français vient présenter sur scène son nouvel album éponyme sorti en février dernier, aussi ensoleillé et éthéré que le précédent, avec de bonnes lignes de basse, même si certaines mélodies un peu trop dance et sucrées gâchent malheureusement l'ensemble.
Sur scène, RV Salters, le cœur de la centrale General Elektriks, a l’énergie d’un lapin Duracell et la créativité d’un musicien multi-instrumentiste. Sampleur compulsif, chanteur improvisé et musicien chevronné, Hervé est un Frenchie qui vit aux Etats-Unis, connu ici pour ses débuts avec Mathieu Chédid dans le groupe mort-né Vercoquin. Expatrié à « Frisco » aux Etats-Unis, il découvre la magie du sample et entre dans le collectif Quannum, une fine équipe qui compte DJ Shadow et Blackalicious, dont il sera le musicien sur quelques tournées. La découverte du hip-hop grâce à ses deux amis l’influencera sérieusement dans la composition de son premier opus ‘Cliquety Kliqk’ en 2003, tandis que ‘Good City for Dreamers’, son second opus sorti trois ans plus tard, sera davantage funk-rock, avec des samples plus soul et groovy que le précédent. Il y emprunte le clavinet de Stevie Wonder, les sons de Prince, Sly Stone, Marvin Gaye, les Beastie Boys ou David Bowie et – nouveauté – chante aussi. ‘Parker Street’, son troisième album sorti cette année poursuit cette quête du groovy électrisant avec des perles comme "Summer Is Here" et "The Spark".

Par CG

Téléphone de l'événement 01.49.25.81.75
Site Web de l'événement http://www.lacigale.fr