Girls + Tristesse Contemporaine

0 J'aime
Epingler
Girls + Tristesse Contemporaine
Christopher Owens

Pour ne pas finir sur un happy end sans saveur, Girls et Tristesse Contemporaine  clôtureront Villette Sonique en jouant leurs mélodies crépusculaires.

Accompagné de Chet JR White à la basse et à la production, la voix grave du fragile blondinet Christopher Owens surfe sur des sons garage sixties et pop rock mélancolique. Si le groupe est paradoxalement masculin, il ne manque pas de filles dans la salle pour hurler le nom du captivant leader de Girls au charme dévastateur. Personnage charismatique écorché vif, Chris s’est enfui à 16 ans de la secte fondamentaliste ‘Les Enfants de Dieu’ dans laquelle il a été élevé et part vivre chez sa  sœur au Texas où il découvre la liberté et les musiques rebelles qui l'inspirent aujourd'hui : le rock et le punk. Il utilise aujourd'hui ses vastes connaissances de la Bible pour écrire ses chansons, comme dans "Vomit", où il fait référence au proverbe 26:11 "Comme un chien qui retourne à ce qu'il a vomi, un insensé revient à sa folie." Le premier album du groupe, laconiquement intitulé ‘Album’, avait convaincu la critique avec les morceaux ‘Lust For Life’ ou ‘Laura’ qui rafraîchissent les codes musicaux de l’adolescence insouciante. La désarmante nonchalance de ‘Broken Dream Club’ sur l’EP éponyme, et de ‘Father, Son, Holy Ghost’, le second album paru en 2011 (dont l’entraînant ‘Honey Bunny’, et l’émouvant ‘Love Like A River’), ont suffi à asseoir Girls comme un nom montant de la scène californienne.

Tristesse Contemporaine compose une coldwave assassine aux sombres accents lyriques teintée de krautroc germanique. Comme son nom l'indique, à l'écoute de leur musique on a plus envie de gober du cyanure que de dessiner des arcs-en-ciel, mais on aime se laisser porter par leur spleen urbain hypnotique. Ce trio qui vit à Paris est des plus cosmopolites : la Japonaise Narumi au piano s'accorde au Suédois Léo à la guitare et à l’Anglais Maik (ex-chanteur de Earthling) au chant. Ils prennent un malin plaisir à laisser flotter un mysticisme opaque autour d'eux, en essaimant des références arty et pseudo sociétales sur leur site, à l’image de leur titre ‘Hell is Other People’ qui fait référence à "L'enfer c'est les autres" de J-P. Sartre. L’étrange fable de leur disparition narrée par leur label Dirty entretient cette aura mystérieuse créée pour faire le buzz.

Téléphone de l'événement 01 44 84 44 84
Site Web de l'événement http://www.myspace.com/girls