Gossip + Austra

0 J'aime
Epingler
Gossip + Austra
DR

On les a découverts avec le très énervé "Standing in the Way of Control”, ode aux droits des homosexuels. Puis on les a adoptés avec “Heavy Cross” et ses riffs implacables. En cinq albums, le trio s’est progressivement éloigné du punk de ses origines pour effectuer un virage très pop, comme en témoigne leur dernier opus, ‘A Joyful Noise’. Gossip adoucis, mais peu importe. Beth Ditto, 95 kilos pour 1m50, est une déesse, et tout le monde devrait aller la voir sur scène au moins une fois. Tantôt cristalline, tantôt enragée, la voix de la chanteuse survoltée frappe toujours là où ça fait du bien. Quand elle n’est pas en train de se déshabiller ou d’escalader les enceintes, l’exquise et extravagante Beth Ditto prend volontiers le temps de discuter avec son public entre chaque chanson, et parfois même de leur distribuer des fleurs...

Austra propose un mariage audacieux entre le kitsch éprouvé de mélodies au spleen intraveineux et la voix inoubliable de Katie Stelmanis, Canadienne d’origine lettonne. Sur le disque 'Feel It Break', opérette, cabaret et new wave se joignent en effet dans un ballet qui berce l’auditeur jusqu’à plus soif, et les claviers minimalistes n’ont d’autre rôle que de mettre en valeur la voix incroyable de la chanteuse, comme un écrin exhausse un diamant. En sortant le single "Beat And The Pulse", titre obsédant, gothique et sombre dont les coups de glas rappelaient fortement Dead Can Dance, Domino avait donc réussi l’un des plus beaux coups de 2011, confirmé par l'album. En concert, le chant de Stelmanis reste aussi bouleversant et ne souffre d'aucun couac en dépit de difficultés techniques de haute volée.

Par Anaïs Bordages et Emmanuel Chirache