Inna Modja

0 J'aime
Epingler
Inna Modja
Inna Modja
Inna Modja

Inna Modja a envahi les ondes l’été dernier avec son single "French Cancan" qui se fredonne sans crier gare. Sa pop colorée et percutante, sa voix douce et harmonieuse se découvrent sur son deuxième album 'Love Revolution', qu’elle chantera à la Cigale devant un public déjà conquis par son talent. Modja, « mauvaise fille » en peul, comme l’appelait quelquefois sa mère à Bamako où elle a grandi, est une bonne mélomane, qui n’hésite pas à placer quelques accords de kora et des cœurs de mamas maliennes dans ses chansons, comme sur "Let’s Go To Bamako". Malgré quelques touches africaines, Inna Modja offre une pop toute occidentale, teintée de soul et chantée en anglais. Au pays des griots et du berceau du blues, Inna n’a pas écouté que des chants mandingue : son père lui fait partager sa passion pour le jazz de Sarah Vaughan et Ella Fitzgerald, la soul d’Otis Redding et de Ray Charles, et ses frères aînés éduquent ses oreilles avec du punk, du metal, du hip-hop des 80’s et du disco. Adolescente, elle hésite entre chanter du hard rock et des chansons d’amour, et c’est finalement avec le Rail Band de Bamako – des musiciens de bossa nova et jazz menés par l’immense Salif Keita (son voisin) – qu’elle fera ses débuts.

Par Camille Griffoulières

Site Web de l'événement http://www.innamodja.com/