Mélanie de Biasio

0 J'aime
Epingler
Mélanie de Biasio
DR

Plus Nina que diva, Mélanie de Biasio fait preuve dans son deuxième album d’une maturité musicale rare. En sept morceaux pour à peine plus d’une demi-heure, son ‘No Deal’ installe des climats complexes, à la fois intimistes et planants, inquiétants et chauds, sombres et solaires, aux confins du jazz et du trip-hop (et surtout très loin de l’habituelle minette s’essayant au jazz vocal). Des morceaux qui semblent pouvoir changer du tout au tout, au détour d’un solo de flûte traversière ou de quelques notes de piano, entraînant l’auditeur dans une spirale mélancolique et suave. Sûr qu’avec une telle personnalité, la chanteuse et flûtiste devrait s’imposer sans mal au-delà des frontières de sa Belgique natale, notamment lors de son concert du 10 avril à la Cigale, accompagnée de son groupe – soit Dre Pallemaerts (batterie), Pascal Paulus (synthés analogiques) et Pascal Mohy (piano).

Par Nicolas Hecht

Publié :

LiveReviews|0
1 person listening