Mystery Jets + Oh Othello

0 J'aime
Epingler
Mystery Jets + Oh Othello

Un peu de fiction : imaginez deux secondes les Rolling Stones avec le père de Mick Jagger à la guitare. Bizarre ? Improbable ? C’est pourtant ce qui est arrivé aux Mystery Jets, un groupe fondé au départ en famille, avec papa Henry Harrison aux paroles et à la guitare, fiston Blaine Harrison au chant et aux claviers, enfin William Rees, ami intime de Blaine, en seconde guitare. A ce noyau dur se sont ensuite ajoutés Kapil Trivedi à la batterie et Kai Fish à la basse, remplacé par Peter Cochrane en 2011. Depuis leur premier album paru en 2006, les Mystery Jets n’ont pas chômé et sortent un disque tous les deux ans, gagnant chaque fois un peu plus en qualité. Dès 'Twenty-One' (2008), leur musique démontrait une aisance à jouer avec les références et les clins d’œil dans des compositions chiadées comme "Young Love" et "Two Doors Down", dont le clip même est une parodie des années 1980 alors que la musique rappelle fortement les Smiths. Cette année, les Mystery Jets ont sorti chez Rough Trade 'Radlands', un album éclectique qui expose les facettes rock et pop d’un groupe très anglais, doué pour les mélodies qui se retiennent. A la Flèche d’or le 21 novembre, les Parisiens goûteront une tranche de Swinging London.

Quand ils ne sont pas en train de faire les touristes ou d'écrire des chansons, vous pouvez croiser les Oh Othello dans le XIe arrondissement, où ils adorent se produire dans les petits bars de la rue Oberkampf. Ces deux Anglais se sont depuis quelques années transformés en de vrais Parisiens car ils jouent et vivent désormais dans notre capitale. Ils sont actuellement en train de travailler sur leur deuxième album.

Par EC