Le meilleur de votre ville

On y était : écoute en exclu du prochain album d’Aphex Twin

L'électro a (re)trouvé son maître

En août 2014, Warp jetait un bon gros pavé dans la mare : et PLOUF, accrochez vos ceintures, vissez bien vos casques, Aphex Twin sortira le 22 septembre prochain un nouvel album, 'Syro'. Soit presque treize ans après son précédent 'Drukqs', du moins sous le nom d'Aphex Twin. La bonne nouvelle, c'est que le label de Sheffield nous a épargné quelques semaines d'attente supplémentaires en organisant des écoutes en avant-première dans quelques capitales, dont une première mondiale à Paris, au Glazart.


Fébriles, nous voilà devant la porte du club ce vendredi 5 septembre, à polémiquer sur ce que sera ou pas cette nouvelle pierre à ce sublime édifice discographique. Car oui, 4698 jours, c'est long, et laisse largement le temps de gamberger et s'impatienter. Après une heure d'écoute, le verdict est sans appel : Aphex Twin n'a définitivement pas volé son statut de pape de l'IDM et, surtout, n'est toujours pas une figure du passé. Bien au contraire.


En 12 titres et presque autant d'orgasmes auditifs, il prouve une fois de plus avec 'Syro' sa capacité à réinventer sans cesse un genre musical qu'il a largement contribué à créer et faire connaître. On y retrouve avec joie la tension récurrente entre harmonies et rythmes (la patte du maître), une palette de sons proche de celle de 'Windowlicker', l'humour aussi d'un artiste prenant plaisir à construire et déconstruire. Que les fans se rassurent, ils auront droit à leurs tunnels hardcore, des saillies jungle et autre nappes acid, sans oublier quelques poussières d'étoiles, et un morceau de clôture néoclassique beau comme une fin d'été. Moins varié et cérébral qu'un 'Drukqs', voilà un album qui se veut néanmoins plus cohérent, et « simplement » dansant - ce qui n'empêche pas une écoute attentive. « Food for the brain and the body », comme ils disent là-bas.


Bref, voilà un 'Syro' qui se boit comme du p'tit lait, largement à la hauteur pour alimenter les dancefloors de ces treize prochaines années. On attend avec impatience la sortie pour le laisser infuser encore et encore. Vivement le 22 septembre.


Premier extrait de l'album, et titre d'ouverture


City links

Global links