Otis Taylor

Musique, Jazz
Recommandé
0 J'aime
Epingler
Otis Taylor
©DR

Après avoir entamé une première carrière dans la musique à la fin des années 1960, Otis Taylor laisse tout tomber par dépit en 1977 pour se lancer dans le business de l’antiquité. Au milieu des années 1990, il décide de tenter une dernière fois sa chance et publie coup sur coup deux albums excellents, 'White African' (2001) et 'Respect The Dead' (2002), qui l’imposent comme un grand bluesman moderne. Car si le blues de Otis Taylor doit beaucoup aux ancêtres, auxquels il emprunte le finger-picking, qui permet le jeu de basses alternées avec le pouce et le jeu de la mélodie avec l’index et le majeur, sa musique se démarque aussi par l’ajout d’instruments divers, comme la mandoline ou le banjo, généralement utilisés dans la country. A l’arrivée, cela donne un « trance-blues » acoustique fascinant, à la fois proche des transes africaines et des complaintes répétitives des premiers blues, mais pourtant radicalement nouveau. Un concert de Otis Taylor n’est pas une « machine » réglée au centième de seconde près, ce serait plutôt une humeur spontanée, une performance pleine d’humanité, imparfaite quoique exceptionnelle.

Par EC

LiveReviews|0
1 person listening