Portico Quartet + DPZ & The Holy Synths

0 J'aime
Epingler
Portico Quartet + DPZ & The Holy Synths
DR

Véritable phénomène musical de la scène anglaise, Portico Quartet compose un jazz post-rock éthéré, nourri de basses électro et de sonorités ethniques. Leur musique se distingue par l'utilisation d'une batterie construite avec des hangs, cette percussion du XXIe de huit tons aux sonorités métalliques, vibrantes, presques cristallines. Leur musique se distingue par l'utilisation d'une batterie construite avec des hangs, cette percussion du XXIe siècle en demi-sphère métallique de huit tons aux sonorités métalliques, vibrantes, presques cristallines. Apparentée à la famille des steel pan, elles sont construites par des Suisses dans des octaves différents, et vendues au compte-goutte à des professionnels par souci de préserver l'instrument de dérives mercantiles. Signé par Peter Gabriel sur son label Real World, leur premier album 'Knee-deep in the North Sea' en 2007 a mis une grosse claque à la scène jazz contemporaine. Il y a du Radiohead dans le jazz de ce Portico Quartet, l’esprit du label ECM également, mais aussi une énergie dignement héritée d’E.S.T. ou des motifs minimalistes comme inspirés de Steve Reich ou Philip Glass. Sur scène, ces alliages improbables et éclectiques prennent même une densité folle. Un quartet qui n’a froid ni aux yeux, ni surtout aux oreilles. Ils joueront leur dernier album éponyme sorti cette année.

Première partie : DPZ & The Holy Synths. Les étiquettes n’étant guère une fin en soi, le saxophoniste Thomas de Pourquery et le tromboniste Daniel Zimmermann ne s’amusent pas à brouiller les pistes juste pour le plaisir. Et c’est avec un grand naturel que la musique de leur quintet DPZ ne se limite guère à parcourir la jazzosphère. Décalages, dérapages, charcutages, caresses ou uppercuts, tout est possible. Cette rencontre avec les quatre synthés de The Holy Synths ne fera qu’amplifier cette envie perpétuelle de textures autres et de mondes parallèles. Rock, jazz, électro, free, tout est effectivement possible pour ces ambassadeurs de la marge magique.

Par C.G.

LiveReviews|0
1 person listening