Le meilleur de votre ville

Rock en Seine 2013 en photos

Hommage à Carlos Valderrama

© Emmanuel Chirache


Grosse journée à Rock en Seine ce samedi 24 août. Elle commence en plein après-midi, par un Eugene McGuinness sur la Grande scène, devant peu de monde mais avec des chansons parfaites, histoire de mettre dans le bain les festivaliers. Terminant sur son génial "Lion", Eugene achève de convaincre les simples curieux qui auraient émis un doute sur la qualité du jeune homme. Rien à dire, son set est impeccable. Le temps de croiser et de féliciter un type qui s'est fait faire sur mesure un génial t-shirt Carlos Valderrama époque Montpellier 1990, nous voici face à La Femme sur la scène de la Cascade. Quelques minutes suffisent pour s'apercevoir que les chansons de leur unique album à ce jour tiennent décidément méchamment la route. Tout le monde danse en permanence et le tube "Sur la planche" est l'occasion de voir le guitariste surfer littéralement sur la foule. Pas le temps de souffler, il faut courir pour voir les Black Rebel Motorcycle Club, power trio qui suinte le blues-rock heavy comme on l'aime. Le groupe et sa batteuse (elle les a rejoints en 2010) envoient du lourd, les meilleurs titres de 'Howl', 'Baby 81' ou 'Beat The Devil Tattoo' s'enchaînent avec délice, avant que deux morceaux phares du premier album, "Whatever Happened To My Rock'n'Roll" et "Spread Your Love", ne viennent clôturer en puissance le set.

C'est l'heure de manger un mauvais sandwich argentin (la viande avait l'air si bonne sur le barbecue, mais se révèle immangeable) pour reprendre des forces avant Nine Inch Nails. Trent Reznor, on le sait, est un habitué des festivals gigantesques et des concerts huilés, dantesques, où sa voix resplendit. Un show brillant donc, presque trop, même si, je cite une amie : « Trent Reznor envoie toujours son micro en l'air sur "March Of The Pigs", on peut dormir tranquille ». Il est 22h, c'est le moment pour Vitalic de faire danser l'ensemble des spectateurs de Saint-Cloud, d'un bout à l'autre du parc. Enfin, deux groupes français terminent en beauté la journée : Phoenix et Fauve. Sans être fan des premiers, il faut reconnaître qu'ils ont réussi leur concert, offrant tous leurs hits à une foule venue en masse les acclamer. Pendant ce temps, Fauve remplissait à ras-bord la petite scène Pression live, qui vomissait les spectateurs sur ses côtés, compressait les autres, et offrait le spectacle d'une programmation ratée, car le collectif est devenu bien trop gros pour occuper une scène si petite. Quelques abrutis éméchés se sont par ailleurs mêlés aux fans pour se moquer du groupe, qui débecte certains snobinards mal embouchés. 

  • Rock en Seine

    © Emmanuel Chirache

    Rock en Seine
  • Rock en Seine - The Hives

    Rock en Seine - The Hives
  • Rock en Seine

    © Emmanuel Chirache

    Rock en Seine
  • Rock en Seine

    © Emmanuel Chirache

    Le meilleur t-shirt du weekend.

     

    Rock en Seine
  • Rock en Seine

    © Emmanuel Chirache

    Rock en Seine
  • Rock en Seine

    © Emmanuel Chirache

    Rock en Seine
  • Rock en Seine - QOTSA

    Rock en Seine - QOTSA
  • Rock en Seine

    © Emmanuel Chirache

    Rock en Seine
  • Rock en Seine

    © Emmanuel Chirache

    Rock en Seine
  • Rock en Seine

    © Emmanuel Chirache

    Joli t-shirt.

     

    Rock en Seine
  • Rock en Seine

    © Emmanuel Chirache

    Rock en Seine

Rock en Seine

© Emmanuel Chirache

City links

Global links