Sin Fang

0 J'aime
Epingler

Sin Fang est un islandais au nom aussi chou que sa musique. Quand on l’a connu en 2009, il s’appelait alors Sin Fang Bous, et à l’aide de flûte, de claviers et de choeurs exaltés, nous offrait avec ‘Clangour and Flutes’ un doux trip chamanique dans les forêts du nord scandinave. En 2011 il nous est revenu avec un nom légèrement plus court et un album légèrement plus électrique, rejoint par des guitares. Derrière son chant murmuré et enroué, reconnaissable entre mille, on retrouve pourtant les mêmes clochettes et joyeux tambourins, preuve que l’Islande ne produit pas que des artistes torturés et déprimants (voir Sigur Ros et Björk). Un univers enfantin et hors du temps que viennent compléter rires d’enfants, gazouillis et sonorités Tétris. C’est adorable, ecléctique et inclassable, bref, autant vous dire qu’on attend avec impatience son live au Glazart le 6 juin.

Par Anaïs Bordages