Le meilleur de votre ville

Soirée TSF/Olympia : You & the Night & the Music

Le 16 décembre, le jazz fête la fin de l’année avec l’incontournable You & The Night & The Music


Dans le roman de John Berendt, 'Minuit dans le jardin du Bien et du Mal', la soirée de Noël organisée par l'antiquaire-assassin-mondain Jim Williams est l'événement à ne pas manquer pour les habitants de Savannah, superbe petite ville de Géorgie. Chez nous, à Paris, la soirée incontournable, celle qu'on attend depuis la rentrée, n'est autre que You & the Night & the Music, la fiesta jazz de fin d'année, organisée à l'Olympia par la radio TSF Jazz – et qui tire son nom à rallonge du standard américain de Jérôme Kern.

Le principe est simple : retracer la genèse musicale de l'an écoulé, en invitant 12 artistes, pour symboliser 12 mois de swing et autres musiques. Mais il semble que, dix ans après la création de sa première édition sur l'une des plus belles scènes parisiennes (le New Morning), le concept « un artiste par mois » ait été délaissé : l'année 2013 ne comptera pas moins de 17 artistes, avec en prime un invité d'honneur – comme aux Césars – et deux big-bands pour ponctuer la cérémonie, présentée par le Monsieur Jazz de TSF, Sébastien Vidal, et la douce voix – d'habitude matinale – de Laure Albernhe. On regrettera tout de même le pétillant Pierre Bouteiller qui, les années précédentes, venait distraire le public avec des notes d'humour terriblement intelligentes.

Tout comme pour la christmas party de Jim Williams, les invités de 'You & the Night' (pour les intimes), font tous partie du (jeune) gratin : Gregory Porter, Tigran Hamasyan, Shai Maestro, Vincent Peirani, les frères Moutin avec le pianiste Thomas Encho, Jeff Ballard (le batteur de Brad Mehldau), et bien d'autres... Avec tout ce beau monde sur une seule et même scène, on touche à la performance : les plateaux éphémères valsent et laissent place à chaque nouvel artiste avec une fluidité et une maîtrise parfaitement bluffantes – un grand bravo en amont aux techniciens, donc, qui assurent avec brio le déroulement de la soirée.

Enfin, on précisera tout de même que contrairement aux cocktails aristos d'une Amérique postcoloniale (avec un dress-code scrupuleux), on pourra débouler à You & The Night & The Music avec des baskets et un t-shirt Lou Reed, à la coule, pour écouter la plus cool de toutes les musiques, et constater que le jazz se porte plutôt bien.


City links

Global links