The Horrors

0 J'aime
Epingler
The Horrors
Presse
The Horrors

Quand les cinq Britanniques du groupe The Horrors font leur entrée sur la scène musicale londonienne avec l'inégal 'Strange House', la critique comme le public peine à se faire une opinion tranchée. Les musiciens, grimés comme les acteurs d'un mauvais film d'horreur, affichent un fanatisme non dissimulé pour le rock garage, l'univers gothique et le psychobilly des Cramps mais ne parviennent pas à se départir de l'image de postiche qui leur colle aux guitares.

Aussi, quand la jeune formation dégaine son deuxième album 'Primary Colours', personne ne s'attend à cette volte-face. Le disque ténébreux, fortement inspiré par le courant alternatif du « shoegazing » et emmené avec force par la voix funèbre du chanteur, Faris Badwan, est sacré meilleur album de l'année 2009 par le magazine NME, bible du rock outre-Manche.

Le 7 décembre, c'est avec le troisième album de son épopée musicale que The Horrors foulera les planches du Bataclan. 'Skying', plus ample que les précédents opus, est un disque hypnotique, cinématique. Quelques instants de lumière, tumulte de guitares, de claviers, nappes aériennes... Les outsiders néo-punks du rock briton, sans trahir la noirceur qui les caractérise, parviennent à se renouveler et à faire, enfin, l'unanimité.

Par A.W